"> Concorde Music Club - Stereo Fictions - Indiepoprock

Stereo Fictions


Un album de sorti en chez .

Apres un premier maxi éponyme sorti en 2000 ainsi que plusieurs apparitions sur diverses compilations, l’heure était venue pour Concorde Music Club (alias Thomas Deligny), de passer aux choses sérieuses. C’est à présent chose faite avec ce premier album, « Stereo Fictions », aux accents résolument electro-pop. Recueil de bandes originales de films imaginaires, cet album lounge-easy […]

Apres un premier maxi éponyme sorti en 2000 ainsi que plusieurs apparitions sur diverses compilations, l’heure était venue pour Concorde Music Club (alias Thomas Deligny), de passer aux choses sérieuses.
C’est à présent chose faite avec ce premier album, « Stereo Fictions », aux accents résolument electro-pop. Recueil de bandes originales de films imaginaires, cet album lounge-easy listening se tourne principalement vers des ambiances cinématographiques (dont témoignent les nombreux samples de dialogues) mises à une sauce plutôt dansante.
L’album démarre bien avec un inquiétant « Déjà Morts » sur lequel plane l’ombre du « Virgin Suicides » d’Air. Bill Pritchard pose ensuite sa voix sur le premier single de cet album,  » In The Past « , tout aussi intéressant, parfois même mélancolique. « Models are not angels » délaisse quant à lui ces ambiances mystérieuses pour une rythmique house un peu plus futile. C’est peut-être là le point faible de « Stereo Fictions » dont un certain nombre de titres (notamment « Movie Star » ainsi que « Mademoiselle ? ») semblent bien légers.
Les affaires reprennent tout de même vers la fin de l’album : « Separations » et « Megalopolis », les deux derniers titres du disque, nous offrent une instrumentation intéressante et expressive, en témoigne, entre autre, le violoncelle guidant l’avant dernière piste.
En bref, même si je ne suis personnellement pas fan de l’aspect « groovy » que revêt « Stereo Fiction » sur certains morceaux, il est certain que ce premier disque distille une electro-pop efficace, rappelant parfois celle des Troublemakers. Un album intéressant qu’il faudrait néanmoins écouter avant d’acheter.

(Des MP3 de remix’s de titres de l’album sont téléchargeables sur le site officiel)

Jul
Chroniqueur

Tracklist

  1. Panorama
  2. Déjà Morts
  3. In The Past
  4. From Outer-Space
  5. Stereo-Fiction - Part 1
  6. Models Are Not Angels
  7. Movie Star
  8. Mademoiselle?
  9. Stereo-Fiction - Part 2
  10. Silence
  11. Separations
  12. Megalopolis

La disco de Concorde Music Club