"> Curtis Mayfield - Curtis - Indiepoprock

Curtis


Un album de sorti en chez .

Curtis Mayfield est un des grands de la soul des années soixante dix ; aux cotés de Marvin Gaye ou Stevie Wonder il sort des albums qui comptent parmi les meilleurs de la décennie ("Superfly" ou "Curtis"). Nous sommes en 1970, Curtis Mayfield a déjà une carrière imposante derrière lui ; leader vocal du groupe The Impressions, il […]

Curtis Mayfield est un des grands de la soul des années soixante dix ; aux cotés de Marvin Gaye ou Stevie Wonder il sort des albums qui comptent parmi les meilleurs de la décennie ("Superfly" ou "Curtis").

Nous sommes en 1970, Curtis Mayfield a déjà une carrière imposante derrière lui ; leader vocal du groupe The Impressions, il signe les principaux tubes du groupe tels que People Get Ready, ou Keep On Pushin. Il est à l’époque un des premiers à revendiquer la fierté d’être noir. Peut-être un peu à l’étroit dans son groupe, il décide de se lancer en solo et signe ce premier album intitulé "Curtis", un vrai coup de maître.

L’album s’ouvre sur Don’t Worry If There’s A Hell Below : une ligne de basse au son saturé, presque fuzz, une orchestration riche, des cocottes de guitares funky et la voix toujours incroyable de Curtis avec une sorte de légère nonchalance irrésistible, une entrée en matière qui donne le vertige. Le morceau s’étire sur presque 8 minutes, mais la construction impeccable rend la chose tout à fait digeste.

L’album se poursuit sur The Other Side Of Town, un des chefs-d’œuvre de ce disque, 4 minutes parfaites, une harpe, des cuivres, et toujours la voix de monsieur Curtis chantant les affres de ne pas être né sous la bonne étoile. Il explore une veine similaire sur le brillant We Are People Who Are Darker Than Blue, on peut donc faire de l’excellente musique en affichant ses convictions. Si Miss Black America ou Wild And Free sont un peu plus quelconques, Move On Up, tube parfait, finit d’emporter l’adhésion. Sur presque 9 minutes Curtis Mayfield chante un des hymnes de la musique noire les plus forts et les plus dansants qui soient. Impossible de ne pas avoir envie de gigoter frénétiquement en rythme dès que le riff de cuivres sort des enceintes et que la voix de Curtis résonne à nos oreilles.

Production exemplaire, orchestrations riches et magnifiques, textes engagés, le tout au service de chansons sublimes, ce premier album, malgré un ou deux titres plus anecdotiques est définitivement un des très grands disques soul sortis pendant les années soixante-dix, un indispensable de toute discothèque éclectique qui se respecte.

Chroniqueur

Tracklist

  1. (Don't Worry) If There Is a Hell Below, We're All Going to Go
  2. The Other Side of Town
  3. The Makings of You
  4. We the People Who Are Darker Than Blue
  5. Move on Up - Extended Version
  6. Miss Black America
  7. Wild and Free
  8. Give It Up
  9. Power to the People - Demo Version
  10. Underground - Demo Version
  11. Ghetto Child - Demo Version
  12. Readings in Astrology - Demo Version
  13. Suffer - Demo Version
  14. Miss Black America - Demo Version
  15. The Makings of You - Backing Track, Take 32
  16. (Don't Worry) If There Is a Hell Below, We're All Going to Go - Backing Track, Take 1 & 2
  17. (Don't Worry) If There Is a Hell Below, We're All Going to Go - Single Version