"> Daniel Johnston - Welcome To My World - Indiepoprock

Welcome To My World


Un album de sorti en chez .

Mieux vaut tard que jamais a t’on coutume de dire. Cet adage prend tout son sens avec la sortie française de "Welcome To My World", un best-of consacré à Daniel Johnston, disponible depuis environ 3 ans aux Etats-Unis. Il est rare de voir autant d’hommages à un artiste encore en vie que ceux accordés à […]

Mieux vaut tard que jamais a t’on coutume de dire. Cet adage prend tout son sens avec la sortie française de "Welcome To My World", un best-of consacré à Daniel Johnston, disponible depuis environ 3 ans aux Etats-Unis. Il est rare de voir autant d’hommages à un artiste encore en vie que ceux accordés à Daniel Johnston, lui qui n’a pour ainsi dire jamais connu le succès public. La carrière de Daniel Johnston est en effet une entreprise de réhabilitation permanente et l’on aimerait tant que la reconnaissance frappe à sa porte de son vivant.

Le seul hic dans tout ça c’est que la musique de Daniel Johnston n’a jamais été taillée pour le succès commercial. L’aura du personnage auprès de ceux qui font ou ont fait la musique d’aujourd’hui (citons en vrac Sonic Youth, Lou Barlow, Yo La Tengo, Sparklehorse, Sufjan Stevens, Beck, Connor Oberst…et bien sûr Kurt Cobain) est inversement proportionnelle à la reconnaissance du personnage auprès des fans actuels de ces mêmes artistes. On peut même affirmer que la plupart n’ont jamais écouté le moindre titre de Daniel Johnston.

Instigateur du mouvement lo-fi et du « Do it yourself » (DIY), Daniel Johnston a commencé par le piano et l’orgue avant de se mettre à la guitare classique pour se rapprocher de la scène rock d’Austin qui le faisait rêver. Il enregistre ses chansons sur son magnétophone à cassette, des enregistrements maison d’une qualité souvent douteuse. Chaque enregistrement est une œuvre unique puisqu’il ne dispose pas de platine double-cassette ! Un passage sur MTV lors d’une session de la chaîne câblée dans sa ville d’Austin le fait connaître auprès de la scène indé et décomplexe toute une génération d’artistes cités plus haut. Pour connaître le reste de la vie passionnante de Daniel Johnston, se reporter à l’excellent docu-film « The Devil and Daniel Johnston » qui lui est consacré.

Pour faire un premier pas dans la discographie maousse et pas toujours facile d’accès du bonhomme, cette compilation a le bon goût de réunir quelques-uns des titres les plus représentatifs de ses débuts (période 1980-1990). De Casper The Friendly Ghost à Devil Town, en passant par Speeding Motorcycle, True Love Will Find You In The End, Walking The Cow, Some Things Last a Long Time ou les plus rares Lennon Song et Laurie, « Welcome To My World » est une porte ouverte vers le monde aussi bizarre qu’attachant de Daniel Johnston. Beaucoup n’y verront qu’un freak chantant faux des chansons qui n’ont ni queue ni tête mais quelques uns seront touchés par la qualité des textes et la sincérité qui se dégagent de ces pop-songs. La reconnaissance du talent de Daniel Johnston de son vivant est à ce prix.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Peek A Boo
  2. Casper The Friendly Ghost
  3. Some Things Last A Long Time
  4. Walking The Cow
  5. I'm Nervous
  6. Man Obsessed
  7. Don't Let The Sun Go Down
  8. Never Before Never Again
  9. The Sun Shines Down On Me
  10. Chord Organ Blues
  11. Living Life
  12. Speeding Motorcycle
  13. True Love Will Find You In The End
  14. Never Relaxed
  15. Sorry Entertainer
  16. Ain't No Woman Gonna Make A George Jones Outta Me
  17. Lennon Song
  18. Devil Town
  19. Laurie
  20. Story Of An Artist