"> El Hijo - Las Otras Vidas - Indiepoprock

Las Otras Vidas


Un album de sorti en chez .

En implosant courant 2004, Migala, considéré (à juste titre probablement) comme le groupe phare d’une certaine frange du rock espagnol, a fait beaucoup d’orphelins. Après l’étrange coup d’essai de num9, mi-figue molle mi-raisin de la colère, c’est au tour d’Abel Hernandez de lancer son projet solo sous le nom de El Hijo. Nul besoin de […]

En implosant courant 2004, Migala, considéré (à juste titre probablement) comme le groupe phare d’une certaine frange du rock espagnol, a fait beaucoup d’orphelins. Après l’étrange coup d’essai de num9, mi-figue molle mi-raisin de la colère, c’est au tour d’Abel Hernandez de lancer son projet solo sous le nom de El Hijo. Nul besoin de tergiverser : "Las Otras Vidas" est un véritable choc, un album altier et majestueux comme on n’en a croisé que très peu cette année.

La voix, chaude et grave, un rien nonchalante, rappelle bien entendu Stuart Staples des Tindersticks, avec toutefois une interprétation plus sobre, sans afféterie ; Matt Berninger (The National) est également en ligne de mire. Les instrumentations, très boisées, s’appuient sur des arpèges de guitare délicatement ouvragés (les amateurs se délecteront des orfèvreries de Vals De Los Besos ou Saturnalia). Les orchestrations, rustiques, mettent pourtant merveilleusement en valeur l’élégance racée des mélodies. Les compositions d’Abel Hernandez sont sobres, mais elles sont surtout d’une ampleur et d’une classe qui découragent les superlatifs.

Avouons-le : si l’on avait beaucoup d’estime pour Migala, notre engouement n’avait pas réellement dépassé le stade de l’intérêt poli. Beaucoup plus simple, moins cérébrale et plus directe, la musique d’El Hijo va cette fois droit au cœur, sur le bouleversant refrain de Conmigo A Tu Vera ou sur le final enchanteur de Cabalgar.

Si l’on devait vraiment faire la fine bouche, on pointerait une production peu inspirée et surtout des prises de son globalement médiocres, trop riches en graves, dénaturant parfois les arrangements. Mais ce détail n’altère en rien la beauté intrinsèque des chansons, et n’empêche pas "Las Otras Vidas" d’atteindre les sommets. Alors quoi, chef-d’œuvre ? Oui, on peut écrire ça.

Chroniqueur
  • Publication 145 vues2 novembre 2007
  • Tags El HijoAcuarela
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Saturnalia
  2. 1000 cometas
  3. Los reyes que traigo
  4. Vals de los besos
  5. Conmigo a tu vera
  6. Bosques son
  7. Mirando atrás
  8. En medio del llano
  9. Cabalgar

La disco de El Hijo