"> El-P. - High water - Indiepoprock

High water


Un album de sorti en chez .

Il existe des rencontres qui suscitent de jolis émois. Celle du producteur rap El-P., chantre de l?underground hip-hop américain au sein de son label Definitive Jux, et de toute la clique du label jazz avant-gardiste Thirsty Ear emmenée par le brillant pianiste Matthew Shipp, n?est pas si inattendue que ça mais s?avère très réussie. Pas […]

Il existe des rencontres qui suscitent de jolis émois. Celle du producteur rap El-P., chantre de l?underground hip-hop américain au sein de son label Definitive Jux, et de toute la clique du label jazz avant-gardiste Thirsty Ear emmenée par le brillant pianiste Matthew Shipp, n?est pas si inattendue que ça mais s?avère très réussie. Pas si inattendue parce que tous ces musiciens sont mués par la même volonté de se mettre constamment en danger, de ne jamais se répéter. Dans le cas de Matthew Shipp, il y a déjà un antécédent similaire à ce projet avec l’album «Antipop vs. Mathew Shipp » réalisé en 2003 avec Antipop Consortium.

El.P. se voit ici confronté à la crème du jazz new-yorkais émergeante. Il produit, compose, arrange et mixe le disque. Quoique le terme confrontation ne soit pas pertinent? Au contraire, c?est une parfaite fusion qui résulte de cette rencontre. De jazz, il en toujours question : « High water » est un disque de jazz, de surcroît joué par de fabuleux musiciens (The Blue Series Continuum), mais composé et mis en forme par un bidouilleur rap de génie (je vous invite à écouter l?indispensable « The Cold Vein » du duo Cannibal Ox dans lequel officie El.P.).

On pourrait s?attendre à un disque tordu et sombre mais l?ensemble est au contraire aérien et suave où les mélodies et la mélancolie occupent une place majeure (« Sunrise over Bklyn »). Loin des velléités free-jazz qu?affectionnent notamment le contrebassiste William Parker ici présent, la musique, au contraire, coule de source, aidée en cela par des musiciens qui se connaissent parfaitement. On parvient ainsi à atteindre parfois une véritable intensité dramatique, soutenue par quelques touches électro semées avec à-propos par El Producto. Magnifique.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Please Stay (Yesterday)
  2. Sunrise Over Brooklyn
  3. Get Your Hand Off My Shoulder, Pig
  4. Get Modal
  5. Intrigue In The House Of India
  6. Something Is Wrong
  7. The Moon Was Blue ( Feat. Harry Keys)
  8. Please Leave (Yesterday)