"> Family of the year - Our Songbook - Indiepoprock

Our Songbook


Un album de sorti en chez .

Ben Folds dit d’eux que ce sont les meilleurs, Steven Tyler les compare aux Mamas and Papas, Emily White juge leur musique excellente…Autant d’éloges poussent à scruter le travail de cette petite bande de Boston que la presse situe souvent entre Fleetwood Mac, Beach Boys et Fleet Foxes. Après plusieurs formations (Unbusted, The Billionaires), Joe, Seb […]

Ben Folds dit d’eux que ce sont les meilleurs, Steven Tyler les compare aux Mamas and Papas, Emily White juge leur musique excellente…Autant d’éloges poussent à scruter le travail de cette petite bande de Boston que la presse situe souvent entre Fleetwood Mac, Beach Boys et Fleet Foxes.

Après plusieurs formations (Unbusted, The Billionaires), Joe, Seb et Farley créent Family Of The Year avec le renfort d’une pianiste de Los Angeles (Christina) et éditent leur premier EP en 2009 aux USA sur son site internet contre donation optionnelle (oui, oui… comme Radiohead). Le groupe décroche ainsi quelques premières parties (Ben Folds, Edward Shaper and The Magnetic Zeros) et ses premiers articles de presse. « Our Songbook » sort en 2010, toujours sur le principe du pay-as-you-want, modèle que le groupe plébiscite pour élargir son nombre de fans et ne pas se perdre dans l’industrie du disque. Cette stratégie direct to fan semble guider le groupe, en attestent l’EP digital « Here’s The Sun », ou le clip de Psyche Or Like Scope conçus spécialement pour la France, différents des éditions américaines. Une attention particulière qui porte ses fruits petit à petit. Harmonies vocales, guitares acoustiques récréatives, sens indéniable de la mélodie folk, « Songbook » sent bon le printemps avec ses balades guillerettes (Let’s Go Down, Stupidland, Surprise) et ses élans orchestraux qui rappellent parfois I’m from Barcelona (Chugjug)

Fuyant les carcans, Family Of TheYear s’aventure habillement en terrain électro disco (Pysche Or Like Scope avec sa basse ronflante et ses ambiances MGMT) et dans des sillons plus rock défrichés (Castoff, Treehouse). Un songbook à dévorer sans retenue.

Chroniqueur

La disco de Family of the year