"> Fucked Up - Couple Tracks: Singles 2002-2009 - Indiepoprock

Couple Tracks: Singles 2002-2009


Un album de sorti en chez .

Je me souviens encore de la compilation « Punk-O-Rama Vol 2 », achetée à l’époque pour cinq euros. Dix-sept titres de punk américain, plutôt nineties, à la tendance hardcore et skatecore ; un ultime défouloir musical qui faisait hocher la tête d’un plaisir des plus primaire. On pourrait écrire la même chose de cette compilation qui concentre l’ensemble […]

Je me souviens encore de la compilation « Punk-O-Rama Vol 2 », achetée à l’époque pour cinq euros. Dix-sept titres de punk américain, plutôt nineties, à la tendance hardcore et skatecore ; un ultime défouloir musical qui faisait hocher la tête d’un plaisir des plus primaire. On pourrait écrire la même chose de cette compilation qui concentre l’ensemble de singles sortis entre 2002 et 2009 par le groupe de punk-hardcore Fucked Up.

Sur la pochette, on ne voit pas bien le chanteur Damian Abraham, chauve et barbu, planqué derrière les autres musiciens du groupe, qui ont eux une belle tête de jeunes geeks, tout droit sortis des années 2000. Pourtant dès le premier titre on l’entend bien le Damian, avec sa voix rauque et grave, qui éructe ces paroles avec rage et colère, collant au rythme effréné que lui impose les guitares énervées du reste du groupe. A partir de l’inaugural No Pasàran, tout un programme, Fucked Up applique à la lettre toute l’urgence et la fureur du punk, entre hurlements de déménageur et guitares abrasives ; sans concession.

Au début, on se sent un peu comme agressé par cette musique, mais très vite il devient difficile de ne pas résister à cette puissance, jouée sur deux ou trois accords – sûrement en power chords – comme si c’était la première fois qu’on l’entendait, comme si on avait encore quinze ans et qu’on emmerdait encore ses parents. Sur Neat Part ou encore Ban Violins on se surpend même à partir en headbang au milieu du salon. Parfois, certaines compositions sortent du format punk, comme Triumph Of Life qui lorgne quand même sur les six minutes ; un véritable morceau de bravoure proposant une forme de collage de rythmique binaire et guitaristique, ou encore l’étrange Magic Words avec sa voix bizarrement étouffée, rappelant celle de David Yeow sur “Pure” des Jesus Lizard. Bien sûr, on est loin des expérimentations de Brian Eno, mais ces petites variations suffisent à rendre l’ensemble de ces titres passionants et indispensables à écouter.

Alors j’imagine que tu dois me trouver un peu dépassé, cher jeune, que pour moi le temps est fini, que j’ai grillé ma chance. Pourtant ce Fucked Up sonne comme un élixir de jouvence. Alors ne reste pas là avec ton jean slim et part vite écouter cette ultime compilation.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. No Pasaran
  2. Neat Parts
  3. Generation
  4. Ban Violins
  5. Dangerous Fumes
  6. Triumph Of Life
  7. Fixed Race
  8. Toronto FC
  9. Black Hats
  10. David Christmas
  11. No Epiphany (Fast Version)
  12. Crooked Head (Video Edit)
  13. I Hate Summer
  14. Teenage Problems
  15. Carried Out To Sea (Demo Version)
  16. Looking Back
  17. Anorak City
  18. I Don’t Wanna Be Friends With You
  19. Mustaa Lunta
  20. Dream Come True