"> Glim - Aerial View of Model - Indiepoprock

Aerial View of Model


Un album de sorti en chez .

A l’heure du réveil forcé, au moment précis où quelque chose nous dit qu’il a neigé dehors, on est prêt à tout pour rester planqué sous sa couette. Un seul geste téméraire osant défier le froid semble à notre portée. Sortir timidement le bras de sous la couverture, tel un périscope de sous-marin en mer […]

A l’heure du réveil forcé, au moment précis où quelque chose nous dit qu’il a neigé dehors, on est prêt à tout pour rester planqué sous sa couette. Un seul geste téméraire osant défier le froid semble à notre portée. Sortir timidement le bras de sous la couverture, tel un périscope de sous-marin en mer hostile, attraper la télécommande de la chaîne hi-fi et lancer l’album de Glim.

L’écoute de « Aerial View of Model » est comparable à la sensation que l’on éprouve lorsque, une fois levé, on s’aperçoit que tout est blanc. Un grain d’émerveillement et la joie de voir un paysage coutumier sous un angle plus poétique vous stimulent alors agréablement le cerveau.

Andreas Berger, aka Glim, compose une électronique matinale qui dépeint de grands espaces désertiques gelés. Ce froid apparent est attiédi par des mélodies acoustiques de guitare et de xylophone. Le disque est largement contemplatif et n’est pas sans rappeler par moments Aarktica.

Certaines plages linéaires risquent peut-être de vous filer un rhume. Les autres sont autant de bonnes raisons de rester au lit et d’attendre que l’envie de vous lever vous prenne dans un demi-sommeil adouci par l’art atmosphérique de Glim.

Chroniqueur
  • Publication 269 vues6 mars 2006
  • Tags GlimKarate Joe
  • Partagez cet article

La disco de Glim