"> Holiday With Maggie - Welcome To Hope - Indiepoprock

Welcome To Hope


Un album de sorti en chez .

Une biographie absconse nous apprend qu’Holiday with Maggie vient de Suède, que les deux membres fondateurs se prénomment, en bons scandinaves, Marcus et Magnus, et que l’on tient entre les mains leur troisième album. Mais honnêtement, pour ce qu’on en sait, « Welcome To Hope » aurait pu avoir une pochette bleue, sortir en 1994 et finir […]

Une biographie absconse nous apprend qu’Holiday with Maggie vient de Suède, que les deux membres fondateurs se prénomment, en bons scandinaves, Marcus et Magnus, et que l’on tient entre les mains leur troisième album. Mais honnêtement, pour ce qu’on en sait, « Welcome To Hope » aurait pu avoir une pochette bleue, sortir en 1994 et finir en tête de tous les classements de college radios américaines… Bref, nous voici ici en présence d’un spécimen issu d’une engeance qui, après avoir pullulé durant les ultimes années du siècle dernier, pointe plutôt ces temps-ci chez les espèces en voie de disparition : le clone de Weezer. Et dans les limites -vite atteintes- de l’exercice, reconnaissons que le groupe tire son épingle du jeu.

Evidemment, Holiday With Maggie ne navigue pas vraiment dans les mêmes strates que le génial Rivers Cuomo des débuts de Weezer… En se laissant aller à quelque persiflage, on pourrait toutefois glisser que le binoclard dépressif aimerait certainement échanger ses deux ou trois derniers disques contre ce « Welcome To Hope ». Parce qu’avouons-le, Cuomo et les siens peinent depuis plusieurs années à ficeler des mélodies dignes de leur talent. Ici, au contraire, tout regorge de refrains stupidement addictifs, de ceux par lesquels, les jours de bonnes résolutions, on jure de ne plus jamais se laisser avoir. Cours toujours : Seventeen Days From Now, ou Don’t Tell Me, c’est plus fort que toi!

« Welcome To Hope » fait partie de ces disques qui charment instantanément, par l’effet d’une séduction un peu superficielle, entre spontanéité et ingénuité. C’est bête, mais ça fonctionne, et c’est redoutablement euphorisant. Promis, on ne nous y reprendra plus. Jusqu’au prochain…

Chroniqueur

Tracklist

  1. Leaving With The Lights On
  2. From Sweden With Love
  3. 17 Days From Now
  4. Stolen Parts And Broken Hearts
  5. Don't Tell Me
  6. Mistakes And Accidents
  7. Ghost World
  8. A Moment Of Clarity
  9. Overrated
  10. Touched By The Void
  11. High On Life