"> Holly Herndon - Platform - Indiepoprock

Platform


Un album de sorti en chez .

5

Oserez-vous vous aventurer dans le mortel labyrinthe de la musique électronique expérimentale ? Une critique dont VOUS êtes le héros !

Ceci est une critique dont VOUS êtes le héros. Vous êtes face au CD du dernier album de Holly Herndon. Après l’avoir inséré dans la platine de votre chaîne hi-fi, vous approchez doucement votre index du bouton « lecture ». A présent, ce sont votre personnalité et vos choix qui décideront de l’issue des quelques dizaines de minutes à venir. A vous de jouer !

1
Choisissez votre personnage :

-Vous êtes un hipster. Un pur, un vrai. Votre barbe superbement taillée rend jaloux tous vos collègues baristas. Vous lisez Pitchfork trois fois par jour, profitant notamment de votre pause midi pour déguster un bol de ramen sans gluten tout en lisant assidument les dernières critiques de ce célèbre site spécialisé dans le rap et le hip-hop. Rendez-vous au 2.

-Vous êtes un fan de pop. Un pur, un vrai. Vous aimeriez vous coiffer encore comme le Morrissey flamboyant des années 80 ; votre calvitie naissante rend toutefois l’opération périlleuse et vos tentatives se soldent par des résultats hasardeux. Vous aimez les chansons courtes, bien écrites et percutantes. Vous préférez les guitares mais vous adorez certains artistes de musiques électroniques. L’éclectisme, c’est important. Rendez-vous au 3.

-Vous êtes un fan de rock. Un pur, un vrai. Hors du célèbre précepte de Lou Reed (Rock = 2 guitares + basse + batterie), point de salut. Vous pouvez, selon les jours, vénérer Lemmy ou Neil Young, Dave Navarro ou J Mascis. Mais en tout cas, la musique, ça doit d’abord avoir des cordes, être branché sur un ampli et faire du bruit. Rendez-vous au 4.

2
Dès la troisième seconde, votre opinion est faite : « Platform » est un chef-d’œuvre. Le travail de déstructuration sonore entrepris par Holly Herndon se traduit par des morceaux au son très organique. L’artiste poursuit les préceptes édictés par Oneohtrix Point Never sur la texture sonore. Le résultat, à la fois concret et abstrait, est un labyrinthe sonore passionnant dans lequel l’auditeur se perd progressivement avec un plaisir sans cesse renouvelé. Si l’entrée en matière s’appuie sur des morceaux à peu près conventionnels, l’aventure se poursuit avec des titres beaucoup plus conceptuels, ce qui n’est aucunement pour vous déplaire. Vous adorez immédiatement « Platform » qui sera à n’en pas douter votre album de l’année si Kanye West ne sort aucun disque. Ravi, vous vous préparez à l’écoute du prochain Run The Jewels, dont vous supputez déjà qu’il s’agira d’un chef-d’oeuvre, peut-être même le disque de l’année. Votre aventure auditive s’achève dans une gloire incommensurable.

3
Entre intérêt et ennui, votre cœur balance. Vous n’êtes pas certain de réécouter souvent Holly Herndon mais pour autant ce disque ne vous déplaît pas. Il pourrait même être passionnant avec quelques verres de plus. Là, évidemment, vous êtes sobre et il s’avère donc plus difficile d’adhérer à certains partis-pris trop ouvertement formalistes. Loin d’être scandaleux, cet album est manifestement le fruit d’un travail important, mené par une artiste qui met son talent au service d’une vision. C’est simplement à cette vision, cérébrale et intellectuelle, plus qu’émotionnelle, que vous avez un peu plus de mal à adhérer. Votre aventure s’arrête ici pour aujourd’hui, mais il n’est pas exclu que « Platform » fasse un tour de temps en temps sur votre platine.

4
A l’instant même où vous lancez la lecture de « Platform », vous comprenez l’ampleur de votre erreur. Cette musique cérébrale à outrance ne propose pas de réels morceaux, vous cherchez en vain les mélodies et lâchez rapidement la prise après deux premiers morceaux à peu près buvables. Vous vous faites copieusement chier tout au long de l’écoute de ce pensum imbitable et snobinard et le silence qui suit New Ways To Love est pour vous une délivrance. Pour la peine, vous ressortez un bon vieux Bad Religion, en marmonnant quelques insultes salées envers tous ces sites de hispters que leur snobisme conduit à confondre vessies et lanternes. Votre aventure dans la musique électronique expérimentale s’achève par un déferlement de décibels qui conduira vos voisins à la démence.

Chroniqueur
  • Publication 395 vues10 novembre 2015
  • Tags Holly Herndon4AD
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Interference
  2. Chorus
  3. Unequal
  4. Morning Sun
  5. Locker Leak
  6. An Exit
  7. Lonely At The Top
  8. DAO
  9. Home
  10. New Ways To Love

La disco de Holly Herndon

Platform5
50%

Platform

Movement
0%

Movement

Car
0%

Car