"> Immune - Sound Inside - Indiepoprock

Sound Inside


Un album de sorti en chez .

Commençons par un avertissement en préambule : ?Sound Inside? n’est pas de ces disques pour lesquels le coup de foudre est immédiat. Il faudra plusieurs écoutes pour s?imprégner de ces ambiances mi-amniotiques mi-glaciaires et saisir toutes les nuances d’une musique aussi riche de subtilités qu?elle paraît de prime abord monotone. Ce n’est en aucun cas […]

Commençons par un avertissement en préambule : ?Sound Inside? n’est pas de ces disques pour lesquels le coup de foudre est immédiat. Il faudra plusieurs écoutes pour s?imprégner de ces ambiances mi-amniotiques mi-glaciaires et saisir toutes les nuances d’une musique aussi riche de subtilités qu?elle paraît de prime abord monotone. Ce n’est en aucun cas une raison pour ignorer ce quatuor lyonnais dont voici le second album.

Pianos, guitares, percussions : si le groupe se décrit lui-même sur son site comme électro-pop, la musique sur ce « Sound Inside » est plus organique et acoustique que synthétique. Ici, tout est lent, à l’extrême limite de l’immobilité. Pour cette atmosphère cotonneuse, cette noirceur contenue, on songera souvent au « Seventeen Seconds » de Cure, sans pourtant que l’habillage musical ne soit réellement comparable avec la cold-wave des anglais.

Impossible d’écouter Immune sans penser à Talk Talk, le groupe de Mark Hollis, que les lyonnais citent volontiers comme l’une de leurs principales références. On retrouve de façon évidente ces recherches sur la texture du son, cette quête obstinée d’une ascèse absolue, de la note minimale, cette détermination à ?uvrer, quoi qu?il advienne, sur la frontière entre musique et silence. La voix de Gary Soubrier présente de même souvent des inflexions de saxophone fourbu qui la rapprochent de celle de Hollis.

Certes, « Sound Inside » n’est pas « Spirit Of Eden », loin s?en faut même. Mais parvenir à captiver de bout en bout l’attention de l’auditeur avec une musique austère, complexe et sombre n’est pas un mince exploit. Avec cet album intense et contemplatif, Immune offre la bande-son idéale pour une méditation spleenante : un grand disque pour âmes solitaires.

Chroniqueur
  • Publication 291 vues2 mai 2006
  • Tags ImmuneStilll
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. You Landscape
  2. Acoustic Memories
  3. Lost Kites
  4. The Same Old Throb
  5. Through Tides
  6. Lighthouse
  7. The Gleams Remained After The Blast
  8. Headfirst
  9. Wandering Clouds
  10. Thousand Leaves
  11. Adrift
  12. Streams Go Blind

La disco de Immune

Sound Inside
0%
Immune
0%

Immune