"> Kevin Morby - Singing Saw - Indiepoprock

Singing Saw


Un album de sorti en chez .

À mesure que Kevin Morby s'émancipe en solitaire, l'indé-sphère ne cesse de saluer unanimement chaque production du Texan, distillateur d'un folk-rock soigné et ambitieux. Si ses deux premiers albums, les excellents "Harlem River" et "Still Life", ont bénéficié d'expositions plus ou moins relatives sur le label de son ex-formation Woods, ce troisième opus met nombre de partisans sur la même longueur d'onde. Semblerait-il définitivement .

En première ligne à cette évolution, un changement de label (aujourd’hui, le plus que recommandable Dead Oceans) qui a offert un panel d’exécution élargi aux modestes -mais réelles- ambitions du New-Yorkais d’adoption. Couplées à d’ardents désirs d’authenticité, les compositions de ce nouvel album gagnent a contrario en épaisseur, au gré d’une profondeur d’écriture et d’arrangements aussi subtils que substantiels.

La différence entre le Morby d’autrefois et le Morby d’aujourd’hui réside bien là. L’artiste est parvenu à trouver le juste équilibre entre songwriting aux thèmes discordants (la mort, son quartier, le racisme, sa guitare…) et instrumentation fournie, riche et détaillée, emplie de minutieux agréments dans les moments forts de l’ensemble (I Have Been To The Mountain à son sommet…) comme dépouillée du moindre complément dès lors que le couperet retombe (Ferris Wheel, Black Flowers). L’intervention du violon, de chœurs soyeux, de pointes de saxophones (Destroyer) sont autant d’éléments qui adoucissent le paraître souvent hanté de son travail, élevé à l’école américana/folk dont il se réclame volontiers inspiré et d’où son timbre extirpe le charme nonchalant, à l’instar d’un Dylan sans harmonica, mais avec six cordes aux pouvoirs intarissables.

« Singing Saw » sonne comme une certaine forme d’échancrure pour le leader des Babies. Comme lorsque l’on apprécie une personne sans assez connaître ses qualités. Comme lorsque l’on ne cherche à contempler plus haut que la pudeur de l’être et qu’un beau jour, celui-ci se dévoile sans crier garde. Ici, la talentueuse et véritable nature de Kevin Morby, l’introverti de naissance, délivre ses traits sous une irrésistible éloquence…

 

 

Community Manager
  • Lien d'écoute
  • Publication 879 vues12 mai 2016
  • Tags Kevin MorbyDead Oceans
  • Titres recommandés I Have Been to the Mountain Singing Saw Dorothy Ferris Wheel
  • Partagez cet article
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Cut Me Down
  2. I Have Been to the Mountain
  3. Singing Saw
  4. Drunk and On a Star
  5. Dorothy
  6. Ferris Wheel
  7. Destroyer
  8. Black Flowers
  9. Water

La disco de Kevin Morby

Singing Saw8
80%
Still Life
0%

Still Life

Harlem River
0%