"> Linda Perhacs - The Soul Of All Natural Things - Indiepoprock

The Soul Of All Natural Things


Un album de sorti en chez .

9

Asthmatic Kitty a de la suite dans les idées : après avoir édité le premier album de Lily&Madeleine, deux jumelles à peine sorties de l'adolescence, le label publie le second album de Linda Perhacs, qui affiche fièrement ses soixante-dix printemps...

Au-delà de l’anecdote, ces deux sorties prouveront que si le talent n’attend pas le nombre des années, il n’en va pas toujours de même de la reconnaissance. Linda Perhacs a ainsi publié son premier album, « Parallelograms », en 1970. Mais son label de l’époque, peut-être par manque de conviction, ne l’a distribué qu’à quelques exemplaires, le condamnant à la confidentialité. Linda Perhacs, qui était alors dentiste de profession (ça ne s’invente pas), un peu dégoûtée par cette expérience, décida de se consacrer à son métier et, niveau musique, de ne plus ramener sa fraise. Pourtant, ce disque n’était pas complètement tombé dans l’oubli, au point qu’en 2005, il fut réédité et fit son petit effet, notamment sur la scène neo-folk de Los Angeles. En 2010, Linda Perhacs, encouragée par ce revirement de l’histoire, se remit à composer et l’idée d’enregistrer un nouvel album progressa petit à petit.

Le résultat, aujourd’hui, le voilà. Et il laisse pantois. Car on était en droit de s’attendre avec « The Soul Of All Natural Things » à un album un brin désuet, un peu décalé, au mieux intemporel mais vite répertorié. Les préjugés ont la vie dure, on s’est planté, c’est bien fait, et surtout tant mieux. C’est d’abord la voix de Linda Perhacs qui nous prend complètement à revers dès les premières mesures de The Soul Of All Natural Things. Claire, d’une douceur infinie, parfaitement posée et surtout sans âge, elle nous fait vite comprendre que la dame a sacrément bien traversé les décennies et qu’elle n’est pas revenue à la musique en souvenir du bon vieux temps et pour nous rejouer le flower-power. Musicalement, on a affaire à un album extrêmement ambitieux, qui affiche une volonté d’inscrire le folk et sa longue tradition dans une forme résolument moderne sans chercher à en rajouter dans les effets. Parmi les musiciens qui ont redécouvert Linda Perhacs ces dernières années, on compte notamment Julia Holter, et on retrouve en partie son univers dans cet album, à l’instrumentation très variée, où même une boîte à rythmes s’invite de temps en temps. L’album brille également par la qualité d’une production impeccable, production il est vrai au service de morceaux qui, alternativement, nous bluffent par leur audace formelle et nous bouleversent par leur limpidité aérienne.

Dans la première catégorie, on mettra le morceau titre, qui s’offre une subtile bifurcation mélodique et rythmique accompagnée de claquements de doigts et de petits accords de guitare empruntés au flamenco. Sur River Of God, Linda Perhacs joue de la variation sur une même phrase musicale et fait sans cesse glisser le morceau vers des textures différentes qui se succèdent sans heurts, sans aucune contradiction ni rupture. Sur les magnifiques Intensity et Immunity, elle évoque furieusement Kate Bush dans ses meilleurs moments et mêle arrangements sophistiqués et complexes à des mélodies ensorcelantes et addictives et glisse même dans le second une touche de groove. Dans la seconde catégorie, on placera le léger et raffiné Children, et plus encore le magnifique Freely, morceau pour lequel le terme « aérien » semble avoir été inventé. Le chant est touchant à souhait, la cohabitation d’une petite ligne de guitare acoustique et de quelques notes de piano d’une justesse parfaite. Citons encore Prisms Of Glass et When Things Are True Again, sommets de poésie et de délicatesse mélodique. On sort de cet album non seulement impressionnés et admiratifs, mais avec la sensation d’avoir tout simplement écouté un chef d’oeuvre. Et les mots sont pesés.

Rédacteur en chef

Tracklist

  1. The Soul of All Natural Things
  2. Children
  3. River of God
  4. Daybreak
  5. Intensity
  6. Freely
  7. Prisms of Glass
  8. Immunity
  9. When Things Are True Again
  10. Song of the Planets

La disco de Linda Perhacs