"> Maps - We Can Create - Indiepoprock

We Can Create


Un album de sorti en chez .

2007, il faut bien le dire, s’est jusqu’ici montrée peu généreuse au rayon révélations. A l’intérêt de la découverte s’ajoute donc ici une excitation à l’idée d’écouter un premier album, donc vierge de tout antécédent. Mais dès les premières mesures de So low, so high, un certain trouble se fait jour : on a d’abord immédiatement […]

2007, il faut bien le dire, s’est jusqu’ici montrée peu généreuse au rayon révélations. A l’intérêt de la découverte s’ajoute donc ici une excitation à l’idée d’écouter un premier album, donc vierge de tout antécédent. Mais dès les premières mesures de So low, so high, un certain trouble se fait jour : on a d’abord immédiatement envie de s’enthousiasmer pour cette mélodie entêtante, ce climat légèrement emphatique et planant, puis on se dit que cela rappelle méchamment le début des années 90, le shoegazing, My bloody valentine, Ride…même si James Chapman, l’homme qui se cache derrière Maps, a opté pour l’electronica plutôt que pour les guitares saturées. Du coup, on se demande si on a à faire à une résurgence pertinente ou si l’on cède à une nostalgie poisseuse dont on se méfie comme de la peste, surtout dans une période ou certains n’hésitent pas à ressortir Enrico Macias ou Mireille Matthieu des placards.

Mais plus on rentre dans cet album, et plus il devient évident que You don’t know her name, Don’t fear ou When you leave sont avant tout de très bons morceaux de pop : structure mélodique répétitive, climat sonore dense et limpide, chant presque susurré et léthargique, l’album impose ses parti-pris et nous assure du talent de son auteur au-delà des références.

Sur It will find you, Maps se permet même de légèrement durcir le ton et de laisser s’affoler les rythmes, révélant une parfaite maîtrise de ses ambiances. A l’inverse, sur Glory verse, c’est le dépouillement et l’économie de moyens, pour laisser s’exprimer la mélodie la plus délicate de l’album, qui font mouche. Et même si une légère baisse de régime apparaît furtivement en milieu de parcours, on sort de cet album non plus avec l’idée d’un coup d’oeil dans le rétroviseur mais plutôt avec celle que tout cela s’approche de ce qu’auraient pu produire Air s’ils avaient su s’extraire d’une certaine préciosité. Mais c’est bien Maps qui a pondu cet album, et personne ne lui enlèvera.

Rédacteur en chef
  • Publication 474 vues14 mai 2007
  • Tags MapsMute
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. So Low, So High
  2. You Don't Know Her Name
  3. Elouise
  4. It Will Find You
  5. Glory Verse
  6. Liquid Sugar
  7. To The Sky
  8. Back And Forth
  9. Lost My Soul
  10. Don't Fear
  11. When You Leave
  12. Start Something
  13. The Tonic Girl
  14. I Was Born Twice
  15. We're Not In Kansas Anymore
  16. The Gathering - Original Mix
  17. It Will Find You - Maps Enlighten Mix
  18. To The Sky - Loving Hand Remix
  19. Make Yourself Exist
  20. Sparks In The Snow

La disco de Maps

We Can Create
0%