"> Martha Wainwright - I know you're married but I've feelings too - Indiepoprock

I know you’re married but I’ve feelings too


Un album de sorti en chez .

La sortie il y a trois ans du premier album d’un nouveau membre de la famille Wainwright n’était en soi pas à proprement parler un événement puisqu’il semble que dans cette famille, de génération en génération, fille ou garçon, on est musicien ou rien. Pourtant, loin de l’emphase et des cabotinages inutiles de son frère […]

La sortie il y a trois ans du premier album d’un nouveau membre de la famille Wainwright n’était en soi pas à proprement parler un événement puisqu’il semble que dans cette famille, de génération en génération, fille ou garçon, on est musicien ou rien. Pourtant, loin de l’emphase et des cabotinages inutiles de son frère Rufus, Martha Wainwright avait imposé une écriture délicate et toujours juste et tutoyé des sommets réservés exclusivement à de véritables talents. Ce second opus au titre et à la pochette un brin licencieux était donc attendu avec intérêt. 

Martha Wainwright nous conte donc ici ses déboires amoureux, et il apparaît très vite que son intention n’est pas de faire dans le mélodramatique, mais au contraire d’évoluer vers un style plus pop et enlevé. Pourtant, si Bleeding all over you a un charme certain avec sa mélodie et ses arrangements simples et rafraîchissants, il n’en va pas de même de la suite. On est ainsi assez déçu sur les trois titres suivants, surtout sur You cheated me d’entendre des morceaux à la production pompière et clinquante, aux mélodies niaises qui tranchent avec la grâce naturelle qu’on connaissait à Martha Wainwright, et en font au mieux une chanteuse folk pop tendance variété de plus. Il faut attendre le milieu de l’album pour nous réconcilier un peu avec son auteur. Sur Tower song, la voix de Martha Wainwright retrouve des intonations touchantes qui permettent à la mélodie de s’élever. Sur So many friends, on la sent enfin plus concentrée sur l’écriture, et sur In the middle of the night, la structure est un brin théâtrale mais incarnée avec aplomb et classe. 

Ces quelques bons moments auront pour vertu de nous inciter à ne pas complètement tourner le dos à Martha Wainwright mais pas de nous convaincre que cet album est réussi. Même si sa seconde moitié est plus à l’image de ce qu’on connaissait et était en droit d’espérer d’elle, elle ne dissimule pas les interrogations que Martha Wainwright se pose sur la façon de faire évoluer son statut et sa musique, et on ne peut être certain qu’elle basculera du bon côté.

Rédacteur en chef
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Don't Cry, 2020
  2. Boyfriend
  3. Talk Too Much
  4. I Don't Wanna Dance
  5. Hannah
  6. Are We Alone?
  7. Heart Eyes
  8. Lately II
  9. Feeling
  10. Miranda Beach
  11. Malibu 1992