"> Mick Harvey - Two of Diamonds - Indiepoprock

Two of Diamonds


Un album de sorti en chez .

Frère musical de Nick Cave, compagnon de tous ses projets depuis trente ans, Mick Harvey s’est forgé une réputation d’homme de l’ombre majeur, sans qui les albums des Bad Seeds n’auraient pas connu le même destin. Sorti partiellement de l’ombre au milieu des années 90, le temps de deux albums sur lesquels il adaptait avec brio les […]

Frère musical de Nick Cave, compagnon de tous ses projets depuis trente ans, Mick Harvey s’est forgé une réputation d’homme de l’ombre majeur, sans qui les albums des Bad Seeds n’auraient pas connu le même destin. Sorti partiellement de l’ombre au milieu des années 90, le temps de deux albums sur lesquels il adaptait avec brio les chansons de Serge Gainsbourg en anglais, prouvant sa capacité à comprendre un univers musical et textuel, et un talent hors-pair d’arrangeur et de musicien. Mais ce n’est qu’en 2005 qu’il a franchi un palier supplémentaire en publiant un album ou à côté de ses titres fétiches prenaient place des titres qu’il avait lui-même écrits.

A l’écoute de ce nouvel album, on ne peut que se féliciter qu’il "s’émancipe" enfin et tisse un univers personnel. On notera d’abord la confirmation de sa francophilie le temps d’une reprise du Out of Time Man de Mano Negra, légère et sobre. Sobre est d’ailleurs le mot qui le décrit le mieux. Si on retrouve l’influence du blues si cher à Nick Cave, notamment sur I Don’t Want You On My Mind, il évite l’écueil de reproduire les climats ombrageux des Bad Seeds. A cela, Mick Harvey préfère une instrumentation subtile et directe qui convient parfaitement à sa voix neutre, ce qui donne à ses morceaux un côté intemporel et distancié. Harvey devient ainsi une sorte de narrateur érudit qui convoque à son bon plaisir, là l’esprit d’Eric Burdon (Sad Dark Eyes), ailleurs celui de Lee Hazelwood (Here I Am), sans pour autant chercher à rivaliser avec ces modèles.

Cette sobriété n’est néanmoins pas l’ennemie de vrais grands moments, comme sur le trio de ballades Photograph, A Walk On The Wild Side et Home Is Far From Here. Les mélodies sont tranchantes, l’utilisation du piano ou de la guitare acoustique fait mouche, on peut laisser son esprit vagabonder à plaisir. "Two of Diamonds" est l’album d’un musicien pertinent, généreux et sans ego, et qui prouve qu’il ne s’est jamais égaré tout au long de son parcours. Qu’on ne s’avise pas de le considérer comme un second couteau.

Rédacteur en chef
  • Publication 278 vues15 mai 2007
  • Tags Mick HarveyMute
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Photograph
  2. I Don't Want You On My Mind
  3. Sad Dark Eyes
  4. Here I Am
  5. Blue Arrows
  6. No Doubt
  7. Everything Is Fixed
  8. A Walk On The Wild Side
  9. Little Star
  10. Slow-Motion-Movie-Star
  11. Out Of Time Man
  12. Home Is Far From Here