"> Midget ! - Lumière d'en bas - Indiepoprock

Lumière d’en bas


Un album de sorti en chez .

7

Un album de folk poétique et rêveur à la subtilité harmonique inaccoutumée. Chanté en français et en anglais.

La musique sur le premier album du tout jeune duo Midget ! serpente et se faufile à la cadence de ses guitares étouffées. C’est un animal rêveur, d’apparence modeste, mais qui recouvre peu à peu vos sens, à votre insu, ouvre ses pattes membranées pour vous inspirer des sensations. Selon les heures du jour, « Lumière d’en bas » peut apparaître comme un traitement plus ou moins insolite, toujours bénéfiques à vos sens. Je me réjouis toujours de nouvelles grâces, de nouveaux moments de langueur, de petites félicités harmoniques, pensant entendre peu à peu les mécanismes qui font l’irrévocable beauté de la musique toujours légère de Midget !. On se laisse porter par des instants fugaces : ce refrain par exemple, « Les serments se font à ciel ouvert/tu le sais, Amour, tu le sais. » Pour mériter leur étiquette de « meilleur duo/groupe dream-folk de l’année », ils n’ont qu’à nous confronter à des évocations de rêve pur : la parfaite Sleepwalker, et une ligne ça et là, sur Les Mailles par exemple : « C’est un tel éclat que l’on ne voit jamais/Au-delà des cercles d’ambre sous les paupières ».

On imagine combien il est difficile d’enregistrer un album aussi doux sans échouer. Claire Vailler et Mocke ont tiré ensemble tous les fils invisibles de ces chansons françaises ou anglaises, empruntant à la poésie de ces deux langues d’une façon vraiment personnelle. Inspirés par de délicates structures mélodiques jouées à la guitare, ils les ont embellies de claviers discrets et d’autres instruments servant de ponctuation et donnant des visions féériques à leur partition. Le résultat a une intimité, une douceur qui s’intensifie avec ses velléités progressives.

Claire décide de chanter de mille façons, court le danger de ne pas trouver  le ton juste. The Scottish Way ou Le Vert et le Gris semblent danser plusieurs mouvements simultanés et trouvent dans ces mouvements une identité et une nouvelle assurance. Outre la richesse harmonique qui constitue la signature du duo, une gravité envoûtante fait surpasser aux chansons leur formes de comptines, lorsqu’on évoque un désir rejeté sur Don’t Ever ou l’arrivée de l’hiver sur Cet Air.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Steps - Instrumental
  2. Don't Sleep - Instrumental
  3. Face à la Réalité - Instrumental
  4. Modern Symphony - Instrumental
  5. Muziq Box - Instrumental
  6. Introspect - Instrumental
  7. La Solution - Instrumental
  8. October - Instrumental
  9. Ombre & Lumière - Instrumental

La disco de Midget !

Lumière d’en bas7
70%