"> Minor Majority - Up for you & I - Indiepoprock

Up for you & I


Un album de sorti en chez .

Attention chef-d??uvre : ce troisième album des inconnus Norvégiens de Minor Majority est pour moi l’un des tous meilleurs albums de ce début d?année?Tâchons de vous en convaincre. Les pieds en Norvège, mais les yeux rivés à l?ouest, l?Angleterre des Tindersticks (pour la voix envoûtante du chanteur et songwriter Pal Angelskar) et les Etats-Unis de […]

Attention chef-d??uvre : ce troisième album des inconnus Norvégiens de Minor Majority est pour moi l’un des tous meilleurs albums de ce début d?année?Tâchons de vous en convaincre.

Les pieds en Norvège, mais les yeux rivés à l?ouest, l?Angleterre des Tindersticks (pour la voix envoûtante du chanteur et songwriter Pal Angelskar) et les Etats-Unis de Townes Van Zandt et de Spain?Après avoir cité ces noms, difficile de vous faire croire que Minor Majority joue de la pop festive.
Mais à l?inverse, nul trace de misérabilisme, plutôt une mélancolie legère, jamais plombante sur ce disque.

C?est très certainement l?instrumentation qui sauve ces belles chansons du suicide : les Minor Majority sont passés d?un duo guitares/voix à un très beau quintet, avec orgue, violoncelle, banjo?qui illumine régulièrement et toujours modestement ces histoires de séparations (toujours douloureuses), de ratés et autres déceptions de la vie?

Mais le (relatif) luxe musical ne doit pas cacher la principale bonne nouvelle : Pal Angelskar est un sacré bon songwriter et chanteur. Sur ces 11 titres rien à jeter, au contraire on adopte vite ces chansons variées et addictives comme compagnon de route, de doute, de sieste, de réveil difficile?Minor Majority devient vite indispensable à la personne qui a eu la chance de posséder ce disque.

Difficile donc de mettre en lumière tel ou tel titre, bornons nous à parler des plus haut cimes : « Think I’m up for you and I? lente ballade hypnotique ouvrant l’album toute en douceur que Josh Haden aurait bien voulu écrire, et plus loin « The dark half » merveilleusement arrangé (harmonica, banjo, flûte et accordéon se côtoient pour le meilleur) et « This time » peut être un peu trop proche des Tindersticks, mais à qui il ne manque rien pour devenir un classique.

J?espère vous avoir convaincu de la beauté de cet album, et je ne saurai trop vous conseiller d?une part l?écoute de cet album, mais également de voir ce groupe sur scène : ils seront le 30 juin au festival « antifolk » MOFO #4 de Mains D??uvre (Saint Ouen) avec aussi Herman Düne, Temple Temple, The Married Monk?et ils reviendront cet automne pour une vraie tournée cette fois-ci.

Seb
Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment