"> Mintzkov - Rising Sun, Setting Sun - Indiepoprock

Rising Sun, Setting Sun


Un album de sorti en chez .

La grosse sensation rock belge actuelle vient bien évidemment d’Anvers, comment aurait-il pu en être autrement ? Sur les rives magnifiques de l’Escaut et les terres toujours fertiles du rock belge de qualité supérieure, il fait bon vivre et faire de la musique, jusqu’à plus soif. Anciennement intitulé Mintzkov Luna, existant depuis plus de dix […]

La grosse sensation rock belge actuelle vient bien évidemment d’Anvers, comment aurait-il pu en être autrement ? Sur les rives magnifiques de l’Escaut et les terres toujours fertiles du rock belge de qualité supérieure, il fait bon vivre et faire de la musique, jusqu’à plus soif. Anciennement intitulé Mintzkov Luna, existant depuis plus de dix ans et admiré par Tom Barman de dEUS, le groupe détient sans rougir une certaine réputation scénique. Et marche sans crier gare sur les pas de leurs glorieux aînés. Il a fait appel à Jagz Kooner pour la production du dernier album, « Rising Sun, Setting Sun ».

On pourrait considérer leur musique comme le versant sombre et tourmenté des sunny songs de leurs collègues et voisins, The Go Find, lesquels nous ont gratifié cette année d’un très bel album en demi-teinte mais traversé par des éclats de soleil, une mélancolie nonchalante et la voix de la bassiste de Mintzkov en arrière-plan, Lies Lorquet. Laquelle a également fait les choeurs sur Eternal Woman sur le dernier album en date de dEUS, Vantage Point. Il y a aussi le côté tendu, parfaitement rendu par la batterie en surchauffe constante et la basse, jouée d’une main de maître par Lies. Notamment sur le morceau d’ouverture, Rising Sun, Setting Sun. Mais il serait presque insistant de noter la similitude de voix entre Philip Bosschaerts et Tom Barman. Même si on sait bien que ce n’est pas voulu, que cela n’est que pure coïncidence. Le très beau morceau, Author Of The Play souffre néanmoins de l’omniprésence du synthétiseur. Mais cela reste tout de même un grand moment de l’album, que l’on se surprend à reprendre en coeur. Comme sur Opening Fire, ou la batterie reprend le terrain. On entre dans une quasi transe à l’écoute de ce morceau, sorte de hymne repris par un public en état second lors des concerts survoltés du groupe. 

On regrette cela dit que la très belle voix de Lies Lorquet ne soit pas plus mise en avant comme se fut le cas lors des précédents albums de Mintzkov. La tension redouble sur The 25th Hour, tout en guitares rentrées mais prêtes à rugir. Le calme relatif revient avec Roadbuilding, dont le final lyrique donnerait presque des leçons à Arcade Fire. Malheureusement, après tant d’éloges, il faut constater, non sans aigreur, que l’album s’ésouffle à mi-parcours. Finders Keepers et The Simple Future sont trop banals, certes ils sont dotés de tous les apparats pour passer sur une radio musicale à heure de grande écoute, mais ils manquent singulièrement d’émotion et d’originalité. Passons sur Safe House pour nous attarder sur Coronary Street, ou cela s’arrange déjà, et d’ailleurs on se dit qu’il faudrait que dEUS sache composer des morceaux de cette trempe, mais alors en jetant dehors le synthétiseur omniprésent et inutile. La ballade de fin, Gemini est magnifiée par la voix de Lies en arrière-plan. 

On sent que les cinq de Mintzkov ont bien compris la leçon qui consiste à faire un album consensuel pour plaire à un public le plus large possible, c’est-à-dire au-delà des frontières du Royaume. C’est chose faite, et la tournée qui a suivi la sortie de l’album a été très intense. Maintenant on ne va pas dire que le succès n’est pas mérité, mais on regrette que le groupe n’ait pas pris plus de risques, et qu’il se soit laissé tenter par un certain confort lié à une notoriété grandissante.

Chroniqueur
  • Publication 391 vues22 janvier 2011
  • Tags MintzkovPIAS
  • Partagez cet article
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Rising Sun, Setting Sun
  2. Author Of The Play
  3. Opening Fire
  4. The 25th Hour
  5. Roadbuilding
  6. Finders Keepers
  7. The Simple Future
  8. Safe House
  9. Coronary Street
  10. Gemini
  11. Violetta

La disco de Mintzkov