"> Motenai - My Wedding Alone - Indiepoprock

My Wedding Alone


Un album de sorti en chez .

Baptiste Lebreton, muni de son inventivité et de son ordinateur, a donné naissance à un projet electro nommé Motenai dont on salue ici le premier album sorti sur le label du joyeux collectif nantais Effervescence. A l?inverse de sa pochette, Motenai ne saurait se résumer à un bricolage en carton grossier (sans vouloir blesser son […]

Baptiste Lebreton, muni de son inventivité et de son ordinateur, a donné naissance à un projet electro nommé Motenai dont on salue ici le premier album sorti sur le label du joyeux collectif nantais Effervescence. A l?inverse de sa pochette, Motenai ne saurait se résumer à un bricolage en carton grossier (sans vouloir blesser son auteur).

« Bernard and Julie », en ouverture de ce disque qui comprend la bagatelle de dix-huit chansons, sans nous jeter de la poudre aux yeux, est annonciateur de mélodies bien aiguisées et d?un goût non-usuel mais propre pour l?investigation sonore. C?est délicat et aussi rafraîchissant qu?une fine pluie d?été. Confirmation avec le second titre, « Dans quel pied j?ai mis l?univers », où de remuantes petites rythmiques semblent se chamailler pour ensuite éclore en une phase électronique harmonieuse et gourmande. Plus enclin à la recherche de jolies ritournelles polies qu?à l?expérimentation, notre nantais à malgré tout la spécificité de sélectionner minutieusement des petits bruits issus du monde qui l?entoure (sac plastique, sable, mikados, cailloux,?) et de les fusionner intelligemment avec son oeuvre. Cet album fourmille littéralement d?éléments sonores farfelus et disparates conférant aux différentes compositions un côté vif et malicieux. Sur le morceau « My weeding alone », on retrouvera même les soupires réguliers d?une imprimante au travail qui feront figure de leitmotiv fantasque.

« My wedding alone » sonne donc comme un premier essai fort réussi bien que l?exploitation de dix-huit plages semble un peu exagérée à l?écoute de certains morceaux tirant souvent sur la même corde aussi prolifique soit-elle. Assurément une bien belle découverte qui hisse un peu plus le jeune monde de l?electronica française à la hauteur de ses aînés.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Bernard And Julie
  2. Il Pleut Du Soleil
  3. Joe Parking
  4. Mric Is Right
  5. Bienheureux
  6. Cloche Sunny
  7. My Wedding Alone
  8. Pour Vincent
  9. Please Rock Me
  10. She's A Boy
  11. Abstract Kids
  12. He's A Girl
  13. Bouleau
  14. Toky U Failer
  15. Someday My Rabbit Will Paint
  16. Try To Smile When You're Happy
  17. Tim Is Right
  18. Untiltled

La disco de Motenai