"> [nara] - PREluDE au hasaRD - Indiepoprock

PREluDE au hasaRD


Un album de sorti en chez .

Vu de loin, [nara] semble un projet un tantinet arty, aux ambitions intellectuelles démesurées. Le nom de ce groupe montréalais est en effet inspiré par un ouvrage de l’écrivain Antoine Volodine, tandis que le titre de l’album (« PREluDE au hasaRD ») et de certaines chansons (Incipit, Carence désordonnée du flâneur) font preuve d’un raffinement littéraire affirmé. […]

Vu de loin, [nara] semble un projet un tantinet arty, aux ambitions intellectuelles démesurées. Le nom de ce groupe montréalais est en effet inspiré par un ouvrage de l’écrivain Antoine Volodine, tandis que le titre de l’album (« PREluDE au hasaRD ») et de certaines chansons (Incipit, Carence désordonnée du flâneur) font preuve d’un raffinement littéraire affirmé.

Mais l’écoute de ce disque nous emmène dans une toute autre direction, où la sensibilité prend le pas sur l’intellect. « A bas le cerveau, vivent les sens ! » clamait Jean Renoir. Il n’existe pas de meilleure définition de cette musique, faite de longs instrumentaux hantés par des guitares oniriques. Une musique qui incite à de lentes rêveries, à des balades le long de rivages imaginaires.

La démarche post-rock de [nara] rappelle en bien des aspects celle initiée par Godspeed You! Black Emperor ou Do Make Say Think, les fleurons du label Constellation, également basé à Montréal. A cette différence près que [nara] joue sans doute plus la carte du hasard, de l’accident, du changement de rythme inattendu, ce qui donne souvent une fragilité bienvenue aux morceaux (Shooting stars, Steve in Washington). Il est simplement dommage que le piano, dont l’apparition est lumineuse sur As hour and year collapsed, soit à ce point relégué à un rôle secondaire.

Chroniqueur
  • Publication 353 vues29 novembre 2005
  • Tags [nara]Cell Art
  • Partagez cet article
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

La disco de [nara]