"> Phoebe Killdeer / Valparaiso - Winter Sessions - Indiepoprock

Winter Sessions


Un album de sorti en chez .

7

Entre feu de cheminée et tempête de neige

Valparaiso nous était jusque-là bien inconnu. Par contre, pour les autres intervenants de ces « Winter Sessions », c’est loin d’être le cas. Phoebe Killdeer, s’est révélée à nos oreilles par le projet Nouvelle Vague avant de fonder Phoebe Killdeer And The Short Straws, responsables d’un album au succès confidentiel et pourtant superbe, « Innerquake ». Sur cet opus, vous trouverez la version originale de Fade Out Line, qui a rencontré les faveurs du public avec The Avener. Quant à la production on retrouve John Parish, si le nom ne vous dit rien, regardez à l’arrière de vos albums de PJ Harvey

C’est donc en très belle compagnie que Valparaiso se fend d’un EP qui fleure bon l’élégance et la mesure. Une pop aux déviances noisy, qui évoque rapidement la Polly Jean, sort de ces nombreux instruments et arrangements. Avec une production proche de l’Ikebana, l’art floral japonais basé sur l’harmonie et le mouvement des couleurs, un art dense et précis, où chaque élément rajouté ne fait que renforcer la nature du morceau, et ce malgré la quantité d’arrangements. En ce sens on perçoit un vrai long travail, sans être un labeur, propre à l’expérience du temps de pratiques séculaires.

On est ainsi porté par un mouvement perpétuel qui, malgré la densité des compositions et du travail studio, a la saveur épurée. Loin d’être fades, ces « Winter Sessions » profitent également de la voix de Phoebe Killdeer, parfaitement dans son élément avec ce cadre entre discrétion jazzy et mélancolie gothique. À aucun moment forcé ou trituré, le chant insuffle légèreté et douceur, c’est un peu le blanc en neige du gâteau de pop complexe de Valparaiso.

De plus, on ne peut que respecter la parfaite unité de ces 6 titres qui donnent l’impression que tous ces gens étaient nés pour se rencontrer, l’équilibre de chaque élément étant réellement frappant. On ne peut que souhaiter de futures collaborations à ceux-là, la musique profonde et presque alambiquée de Valparaiso magnifiant à merveille l’organe vocal de la dame, le tout profitant d’un maquillage subtil et surtout, au diapason, en pleine empathie des artistes.

Voilà donc un EP au style vague, signe d’une réelle obsession pour la mélodie et l’émotion, une démarche presque Nick Cavienne. Six magnifiques titres donc que ces « Winter Sessions », qui fonctionnent comme des berceuses pour adultes.

S’il ne devait en rester qu’un titre : Modern Painting.

Webmaster
  • Phoebe Killdeer

    Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

La disco de Phoebe Killdeer / Valparaiso