"> Pure X - S/T - Indiepoprock

S/T


Un album de sorti en chez .

7

Quatrième album du groupe d'Austin après un hiatus de six ans.

En plein dedans où un peu à côté ? C’est la question qui nous vient à l’esprit dès les premières notes de ce nouvel album de Pure X. En plein dedans parce que le groupe a bâti sa réputation avec un son basé sur ses guitares saturées et des voix souvent distordues à la charnière des années 2010 avant de disparaître du paysage en 2014 après leur troisième album. Un retour une année où les guitares rageuses sont de nouveau en odeur de sainteté semble donc tout à fait approprié. Un peu à côté parce que, sur ce nouvel opus, dès l’introductif Middle America, si les guitares sont bel et bien là, elles ronronnent plus qu’elles ne rugissent et laissent la place à une voix claire, sans effets particuliers, et une mélodie pop alanguie. Et le même schéma est de mise sur l’ensemble du disque.

Finalement, ce qui ne change pas , c’est que Pure X garde toujours un ADN qui fleure bon les années 90. Cette fois, ils ont simplement opté pour une approche plus noisy pop, et en l’occurrence plus pop que noisy. Reste à savoir si ça leur sied ou pas. Si on connaît un tant soit peu leurs précédentes productions, on admet que la démarche ne manque pas d’un certain panache dans la mesure où le groupe ose laisser filtrer la lumière, met davantage ses mélodies en avant, quand il avait tendance à se réfugier derrière ses textures sonores, même si ces changements sont des nuances subtiles plus qu’une révolution totale. Dire que les mélodies sont grandioses, ce serait objectivement exagéré, mais le groupe s’y entend plutôt bien pour trousser des morceaux aériens parfois (Angels Of Love, Free My Heart), plus emphatiques d’autres fois, entre mélancolie douce-amère qui peut même virer au sombre (Man With No Head, Grieving Song). Surtout, sur cet album, Pure X trouve l’équilibre entre une légèreté qui n’est souvent qu’apparente et un climat incertain où les guitares, mouchetées mais avec un grain authentique qui donne la sensation qu’elles peuvent exploser à tout instant. Ce qu’on pourrait appeler une intranquillité en torpeur, exercice de style qui ne manque pas de charme.

Rédacteur en chef
  • Publication 435 vues12 mai 2020
  • Tags Pure XFire Talk
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Crawling Up the Stairs
  2. Someone Else
  3. Written in the Slime
  4. I Fear What I Feel
  5. Things in My Head
  6. Shadows and Lies
  7. I Come From Nowhere
  8. Never Alone
  9. How Did You Find Me
  10. Thousand Year Old Child
  11. Rain at Dawn
  12. All of the Future (All of the Past)

La disco de Pure X

S/T7
70%

S/T