"> Reverend And The Makers - The State Of Things - Indiepoprock

The State Of Things


Un album de sorti en chez .

De Jon McClure, leadeur de Reverend And The Makers, nous connaissions déjà son frère, Chris McClure, l’homme à la cigarette sur la pochette du premier album des Arctic Monkeys. Puis, il y a quelques semaines, un single intitulé Heavyweight Champion Of The World faisait, à force d’efficacité et d’énergie, presque passer les Klaxons pour des […]

De Jon McClure, leadeur de Reverend And The Makers, nous connaissions déjà son frère, Chris McClure, l’homme à la cigarette sur la pochette du premier album des Arctic Monkeys. Puis, il y a quelques semaines, un single intitulé Heavyweight Champion Of The World faisait, à force d’efficacité et d’énergie, presque passer les Klaxons pour des imposteurs.

Originaire de Sheffield, ville minière du nord de l’Angleterre, Jon McClure tire son pseudonyme de la communauté artistique de sa ville qui l’a rebaptisé The Reverend en raison de son engagement et de son sens de la pédagogie. Dans ses chansons, Jon McClure pose son timbre particulier et ses textes empreints de réalisme social et de quotidienneté. Cette dernière caractéristique est d’ailleurs bien plus qu’un point commun avec les Arctic Monkeys : une véritable alliance, le signe d’une fratrie. Pour preuve, Alex Turner a coécrit He Said He Love Me et chante sur The Machine.

Musicalement, « The State Of Things » fonctionne comme une machine bien huilée : une batterie spasmodique, une basse bien ronde, des guitares liftées et une armada de synthés et de sons électroniques. On pense ainsi immédiatement aux Chemical Brothers en écoutant The Machine. Malgré tout, l’album dissimule quelques variantes et excentricités comme les riffs rockabilly de What The Milkman Saw, la ballade Sex With The Ex, le trip-hop lancinant de Sundown On The Empire, ou encore le reggae camoufflé d’Open Your Window.

Furieusement groovy, accrocheuses au possible, soignées et propres, les douzes chansons qui constituent ce premier album sont autant de raisons de patienter au chaud en attendant leur venue sur nos scènes festivalières.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

La disco de Reverend And The Makers