"> Rhume - Vigilance Rose - Indiepoprock

Vigilance Rose


Un album de sorti en chez .

8

Ou l'art de ne pas se perdre dans le chaos.

Dieu sait que la liste des artistes inclassables, voire improbables, est longue depuis des décennies de musique indé / rock / rap etc… Rhume a allongé la liste dès son premier album, sorti il y a déjà 8 ans… 8 ans pour attendre ce « Vigilance Rose », le temps qu’il aura fallu au public, et au groupe, pour digérer ce premier OVNI. Les quelques lignes de cette première chronique montrent bien l’impossibilité pour ce genre de groupe de générer l’unanimité…

En effet, le premier opus fut en ce qui Me concerne une des toutes dernières claques qu’eut l’occasion de m’offrir « l’industrie musicale ». Bouillant d’urgence et d’une poésie tout à fait décalée, aussi destructeur qu’un vrai pilier pour les fondations d’une nouvelle voie, ce premier disque, si tant est qu’on y soit sensible, on y revenait fréquemment, faute notamment de quelque chose de comparable.

La question nous taraudait donc sur ce « Vigilance Rose » : allions-nous pouvoir étoffer ce nouveau champ du possible ?

8 ans ont passé, l’effet de surprise également. En cela la réponse était donnée avant l’heure. Mais tout de même, le duo français, sans chercher à reproduire un schéma qu’ils ont nécessairement dépassé, maintient avant tout cette écriture totalement hallucinée, sorte de poésie noire désenchantée, à la fois ancrée dans le réel, le quotidien et presque sans aucun sens au premier degré. Une sémantique toujours aussi magnifiquement à propos dans la voix qui la porte.

C’est bien dans l’orchestration que la rupture se fait par rapport aux « racines » du groupe. Passant d’une urgence très punk épurée à ce qui ressemblerait presque à de la surproduction, Rhume fait un choix, radical. Rien de bien surprenant de leur part. Entre sonorités tout droit sorties d’une BO de Kubrik, moult arrangements superposés, « synthétisation » de la voix, on passe par tout les moyens pour alourdir le propos.

Alourdir ? Peu vendeur comme remarque… Mais il ne faut pas s’y méprendre, dans bien des circonstances on s’en plaindrait, mais clairement pas ici, car cela sonne parfaitement juste. Tout comme lors de son premier effort, Rhume nous sort une nouvelle fois une vraie expérience. Donc oui, très certainement peu d’auditeurs se délecteront d’une traite de « Vigilance Rose », du moins à la première écoute. Mais en dehors de la subjectivité qu’apporte un jugement de valeur sur un objet artistique, ne serait-ce que cet instinct aussi novateur mérite clairement le salut bien bas. Pour ce qui est du jugement de valeur, le nôtre est bien haut, tout en étant, il y a des chances, conquis d’avance.

 

Webmaster
  • Publication 677 vues10 décembre 2021
  • Tags RhumeAutoproduction
  • Titres recommandés Au lit! Vigilance rose
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Au lit!
  2. Centres nerveux
  3. Funerarium
  4. Pharaon
  5. Attention cheval
  6. Dans tes yeux
  7. Train fantôme
  8. In situ
  9. Cinq minutes avant la fonte
  10. Vigilance rose

La disco de Rhume

Vigilance Rose8
80%

Vigilance Rose

Rhume5
50%

Rhume