"> Run The Jewels - Run The Jewels 2 - Indiepoprock

Run The Jewels 2


Un album de sorti en chez .

9

Qui aurait pu croire qu'un tel album verrait le jour en cette fin d'année 2014 ? Une chose demeure certaine, EL-P, lui, l'avait prévu lorsqu'il clame à très juste titre : "I've seen the truth".

Autant dire que la réussite de cet album n’était pas chose aisée à prévoir, tant les deux acolytes avaient placé la barre haute sur leur précédent effort, sorti il y a seulement un an et intitulé sobrement Run The Jewels. Fruit de la collaboration entre le rappeur/producteur EL-P et le MC Killer Mike initialement débutée en 2012, le duo revient cette fois-ci avec un deuxième volet extrêmement bien produit et cohérent de bout en bout. Crachant tour à tour leurs rimes affûtées, les deux hommes se complaisent dans un échange où chacun est prêt à en découdre. Killer Mike se fait de plus en plus violent face à un EL-P qui est à l’aise aussi bien derrière les consoles que micro en main. Ce dernier se fait par ailleurs plus présent que par le passé, assumant un flow fourmillant de minuties rythmiques, comme en témoigne l’excellent Oh My Darling Don’t Cry.

Côté instrumentation, l’ex membre de Company Flow gratifie l’opus de productions pour le moins fouillées et ravageuses. Il faut dire qu’EL-P a tout saisi en matière de groove, rendant ses basses toujours plus profondes et vrombissantes, n’hésitant pas à retarder l’arrivée de son beat pour rendre le flow plus percutant. Qui plus est, tout est question ici d’avant-gardisme, on multiplie les effets électroniques mais toujours au service de la plus grande retenue et précision. Rien ici n’est laissé au hasard comme le démontre le formidable final de ce Angel Duster où les nappes vaporeuses côtoient des claviers dissonants qui reflètent une certaine pointe de psychédélisme. Plus encore, le duo sort des sentiers battus en convoquant le batteur de Foxygen Diane Coffee et celui de Blink 182 Travis Barker, ce qui confère au titre All Due Respect un dynamisme certain par son jeu effréné et bien rempli.

Pour ce qui est des featurings, le duo ne s’embarrasse pas d’invités inutiles et il faut attendre la quatrième piste pour qu’ils laissent une chance au talentueux Zach De La Rocha (Rage Against The Machine) d’entrer dans leur univers. Défi relevé tant son énergie et sa fougue sont irréprochables. Il livre certainement ici la plus belle prestation de sa carrière, ce qui permet de rester optimiste quant à son possible retour sur le devant de la scène. Concernant les chanteurs Boots et Gangsta Boo, ancienne membre du crew Three 6 Mafia, ils remplissent eux aussi leur part du contrat.

Tâche difficile donc pour le chroniqueur de présenter un album aussi dense en quelques lignes. Avec seulement onze pistes, il est clair qu’ils ont tout bonnement annihilé le game, faisant de cette sortie l’une des plus jouissives de l’année. Qui peut maintenant espérer faire mieux en 2014 ?

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Jeopardy
  2. Oh My Darling Don't Cry
  3. Blockbuster Night, Pt. 1
  4. Close Your Eyes (And Count To Fuck)
  5. All My Life
  6. Lie, Cheat, Steal
  7. Early
  8. All Due Respect
  9. Love Again (Akinyele Back)
  10. Crown
  11. Angel Duster
  12. Blockbuster Night, Pt. 2 - Bonus Track

La disco de Run The Jewels