"> Shifting Sands - Beach Coma - Indiepoprock

Beach Coma


Un album de sorti en chez .

9

Adeptes du sentimentalisme d'un Nick Cave, de la maturité désabusée d'un Mark Lanegan ou de la poésie lyrique d'un Leonard Cohen, vous voilà chez vous.

Shifting Sands a des airs de réunion d’anciens combattants, constitué de bourlingueurs de l’underground australien. Rien que sur le devant de la scène, Geoff Crobett, chanteur, a sévi au sein du bien viril Sixfthick, expérience qui a certainement façonné cette voix cassée à l’extrême.

Délivrant une pop folk cotonneuse éraillée à la précision chirurgicale, « Beach Coma » est de ses albums parfaits dans leur homogénéité, alliant compostions et arrangements subtils, et à l’effet instantané.  Le groupe s’appuie sur une base épurée, des mesures simples et chaque titre s’étoffe au fur et à mesure qu’il avance dans le temps sans jamais passer au-delà de la limite,  maintenant une certaine légèreté omniprésente. L’opus d’ailleurs se vit ainsi, on gravite autour de sujets somme toute écumés – amours éconduis et autres joies sentimentales – comme l’instrumentation fournie gravite autour de schéma très folk premier degré.

Mais au-delà de la qualité indéniable du travail de composition on est avant tout happé par l’aura de Geoff Corbett et sa voix qui a subi trop de rock, de nicotine et de malt. Un homme sorti d’années d’excès, cherchant une forme de rédemption ou du moins à faire le point (nostalgique) sur ses démons, dégage de ses cordes vocales une poésie toujours imparable. Bien que le caractère pompeux de ce lieu commun sente le réchauffé, il n’en est rien, tant on sent l’intégrité dans la souffrance, notamment dans le fait qu’elle se veut discrète, on la perçoit sans jamais réellement l’apercevoir. Un sentiment brumeux, qui, associé à l’impression de gravitation perpétuelle donne vraiment à « Beach Coma » une saveur très intrigante, un peu mystique (Nick Cave, il est bien Australien aussi, nan?).

Voilà donc un excellent album pop folk, qui l’est aussi parce que les membres de Shifting Sands ne viennent pas du sérail, mais d’horizons plus sombres. Tant par la qualité de ses instrumentations  que part la voix magnifique de son interprète, « Beach Coma » donne à la folk ce qui lui manque bien souvent, du relief, des fausses pistes, en un mot, des défauts.

S’il ne devait en rester qu’un titre : Airway.

Webmaster

Tracklist

  1. Boyfriend
  2. Unrelenting Surf
  3. Other Girls
  4. New Flame
  5. Girl in the Sinking Canoe
  6. Onions & Violins
  7. Didn't I?
  8. Dead Memory
  9. We Trace Hearts
  10. Airway

La disco de Shifting Sands

Beach Coma9
90%