"> Spider - The Way To Bitter Lake - Indiepoprock

The Way To Bitter Lake


Un album de sorti en chez .

Attention. La charmante Jane Herships, alias Spider, n’est pas à confondre avec le groupe hard rock du même nom qui sévissait dans les 80’s. Il est clair que ce Spider (voir une affreuse pochette) se rapproche davantage des New York Dolls que de Chan Marshall. Quoique… "The Way To Bitter Lake" c’est un peu le […]

Attention. La charmante Jane Herships, alias Spider, n’est pas à confondre avec le groupe hard rock du même nom qui sévissait dans les 80’s. Il est clair que ce Spider (voir une affreuse pochette) se rapproche davantage des New York Dolls que de Chan Marshall. Quoique…

"The Way To Bitter Lake" c’est un peu le côté champêtre de Vashti Bunyan tempéré par la mélancolie monochrome de Sibylle Baier. Un disque qui souffle le chaud comme le tiède avec une grande simplicité et beaucoup de coeur.

Dès Don’t Be Afraid (…), on tombe sous le charme de la voix fragile de cette New Yorkaise et de son petit univers folk dépouillé. On se plonge avec plaisir dans la quiétude de titres comme Maggie’s Song for Alice et l’on s’enroule béatement dans la chaleur d’une berceuse telle que Midnight on the Nile.

Si l’on ferme les oreilles sur les mélodies acoustiques un brin répétitives de I don’t know if (…) et Cold Eyes, on peut dire que "The Way To Bitter Lake" est un premier album quasi parfait. Avec un style simple et touchant, Jane réalise tout en douceur une entrée remarquée sur la scène féminine des sing/songwriters indés.

Chroniqueur
  • Publication 237 vues3 novembre 2007
  • Tags SpiderStoryboard
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. The Clearing
  2. Don't Be Afraid, I've Just Come to Say Goodbye (The Ballad of Clementine Jones)
  3. I Don't Know If She Had Any Teeth Because She Never Smiled
  4. The Bitter One
  5. Cold Eyes
  6. Maggie's Song for Alice
  7. Midnight on the Nile
  8. End Song

La disco de Spider