"> Sweet Apple Pie - Everyone wants to be a supertiger - Indiepoprock

Everyone wants to be a supertiger


Un album de sorti en chez .

Si vous aimez votre pop entraînante, traversée de guitares rutilantes, de claviers sixties et de chœurs savamment harmonisés, « Everybody wants to be a supertiger » de Sweet Apple Pie est pour vous. Le quintet de Toulouse connaît à la perfection les recettes de tonton Brian Wilson, de Sir Macca et des talentueux Ken Stringfellow et Jon […]

Si vous aimez votre pop entraînante, traversée de guitares rutilantes, de claviers sixties et de chœurs savamment harmonisés, « Everybody wants to be a supertiger » de Sweet Apple Pie est pour vous. Le quintet de Toulouse connaît à la perfection les recettes de tonton Brian Wilson, de Sir Macca et des talentueux Ken Stringfellow et Jon Auer (pour les néophytes de la pop qui vous transporte dans un état de grâce : les Posies). Tout au long des quinze titres de cet album chatoyant, on a l’impression de remonter le temps dans l’une de ces capsules spatio-temporelles et de revenir à une époque où le mot pop était utilisé sans complexes, quand le but des musiciens était de servir au mieux LA chanson, celle que vous fredonnez dans la douche et qui vous hérisse les poils des avant-bras quand arrive le pré-refrain. Et Sweet Apple Pie est très fort à ce jeu-là. Les influences sont présentes, sans être envahissantes : on pense aux Boo Radleys, et même à la guitare du grand George Harrison sur quelques titres. Le monde féérique que le groupe a créé possède un son, une cohérence, une unité, que le groupe a su forger grâce à ses nombreux concerts. En conclusion du disque, un « She Shines » débutant tranquillement au clavier pour se muer ensuite en véritable pluie électrique. Et si on écoute le CD jusqu’à la fin, on peut remarquer que Sweet Apple Pie maîtrise également fort bien la chose unplugged. Un excellent album donc, par un groupe qui n’a rien à envier aux ténors anglo-saxons de la pop.

Chroniqueur