"> The Electric Soft Parade - Holes in the wall - Indiepoprock

Holes in the wall


Un album de sorti en chez .

Après ces groupes américains sensés incarner le futur du rock?n?roll et qui nous ont tous plus ou moins déçus, voici donc la nouvelle coqueluche de la presse anglaise. Mais cette fois-ci, il s?agit d?un groupe anglais, composé de deux frères à peine sortis du lycée et originaires de Brighton. Comme à son habitude, le NME […]

Après ces groupes américains sensés incarner le futur du rock?n?roll et qui nous ont tous plus ou moins déçus, voici donc la nouvelle coqueluche de la presse anglaise. Mais cette fois-ci, il s?agit d?un groupe anglais, composé de deux frères à peine sortis du lycée et originaires de Brighton. Comme à son habitude, le NME nous a vanté les mérites de cette formation bien avant la sortie de l’album. Mais cette fois-ci, la presse française s?est aussi engouffrée dans la hype, en nous présentant à longueur d?articles les deux musiciens comme des petits génies à la culture musicale étonnante et aux prestations scéniques inoubliables.
L?album « Holes in the wall » nous offre une alternance de morceaux pop très énergiques et de titres un peu plus calmes mais tout aussi mélodiques, dont certains sont très réussis (« There?s a silence » ou « Silent to the dark »). On pense ainsi à l?écoute de ces 12 titres à des modèles du genre comme « 1977 » de Ash ou « Much against everyone?s advice » de Soulwax. Toutefois jamais Electric Soft Parade ne parvient à les égaler. On peut tout d?abord regretter un manque de puissance dans les morceaux power-pop. Ensuite sur certaines chansons, le duo s?essaie à une certaine expérimentation pas toujours réussie. Entre petits bidouillages électroniques et passages instrumentaux planants, cette recherche sonore tombe parfois à plat. De même sur scène, des montées en intensité mal négociées ou une orientation très psychédélique nuisent à l?énergie et à la qualité initiale des compositions (le groupe prend par exemple plaisir à jouer une version un peu ennuyeuse de plus de 10 minutes de « Silent to the dark »). Dans l?ensemble, Electric Soft Parade nous propose donc une pop vitaminée assez classique, ou parfois au contraire trop sophistiquée.
Une fois de plus on se retrouve assez déçu par la teneur d?un album couvert de louanges, mais surestimé. Les frères White ne manquent certes pas de talent, mais il faudra attendre encore quelques années avant de dire si leur musique va véritablement s?imposer sur la scène anglaise et faire d?eux, comme on l?annonce, les fers de lance d?une nouvelle vague brit-pop.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Start Again
  2. Empty at the End
  3. There's a Silence
  4. Something's Got to Give
  5. It's Wasting Me Away
  6. Silent to the Dark
  7. Sleep Alone
  8. This Given Line
  9. Why Do You Try so Hard to Hate Me
  10. Holes in the Wall
  11. Biting the Soles of My Feet
  12. Red Balloon for Me