"> The Long Blondes - Couples - Indiepoprock

Couples


Un album de sorti en chez .

Les Long Blondes sont des gens pressés. Fin 2006, le quintet de Sheffield, formé deux ans plus tôt, fait sensation avec son premier album « Someone to Drive You Home » produit par l’ex-bassiste de Pulp, Steve Mackey. Les Weekend Without Make Up et autres Giddy Stratospheresconsacrent Kate Jackson en nouvelle égérie glamour-rock. Cette ancienne bibliothécaire, sexy à souhait, au […]

Les Long Blondes sont des gens pressés. Fin 2006, le quintet de Sheffield, formé deux ans plus tôt, fait sensation avec son premier album « Someone to Drive You Home » produit par l’ex-bassiste de Pulp, Steve Mackey. Les Weekend Without Make Up et autres Giddy Stratospheresconsacrent Kate Jackson en nouvelle égérie glamour-rock. Cette ancienne bibliothécaire, sexy à souhait, au look emprunté aux actrices des années 50 (notamment Faye Dunaway dans « Bonnie And Clyde ») chante comme une certaine Debbie Harry (Blondie) et fait rêver les indie-kids en manque d’icone.

Moins de deux ans plus tard, les Long Blondes sont déjà de retour avec un nouvel album, produit cette fois-ci par Erol Alkan, célèbre DJ auteur de nombreux remix. Le résultat a pour nom « Couples » et démontre à quel point le travail d’un producteur a une influence sur la tonalité finale d’un album. Hormis la rupture des 2 couples qui s’étaient formés au sein du groupe (d’où le titre de l’album et ses textes sur la déception sentimentale, l’adultère…), rien ou presque n’a changé dans la formation du quintet. Tout juste peut on remarquer que la brune Kate Jackson a cessé de se prendre pour une pin-up blonde des années 50. Les Long Blondes et leur producteur ont en effet choisi de donner une orientation plus moderne, plus électro, à leur projet.

Century, titre d’ouverture et premier single de « Couples », est le parfait reflet des fruits de cette collaboration. Les Long Blondes ont changé d’époque, les rythmes électro supplantent désormais les guitares et Kate Jackson a abandonné son timbre de femme fatale pour une voix plus aigüe. Passé l’effet de surprise le titre fonctionne à merveille avec sa basse obsédante, ses synthés vintages et ses beats new-waves. C’est également le cas du second single, Guilt, sorte de remix disco d’un titre qui aurait pu figurer sur le premier album des anglais. La suite de l’album, hormis de trop rares fulgurances (Here Comes The Serious Bit,Nostalgia), souffre malheureusement de la comparaison et développe une ambiance plus sombre, pas forcément conforme au talent de Kate Jackson & consorts.

« Couples » est donc un album contrasté qui surprendra certainement les fans du premier opus. Moins immédiat que son prédécesseur, il souffre également d’un manque de tubes par rapport à celui-ci et d’une noirceur pas forcément bienvenue. On espérait beaucoup mieux de cette collaboration. Une déception.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Century
  2. Guilt
  3. The Couples
  4. I Liked the Boys
  5. Here Comes the Serious Bit
  6. Round the Hairpin
  7. Too Clever By Half
  8. Erin O'Connor
  9. Nostalgia
  10. I'm Going to Hell

La disco de The Long Blondes