"> The Potomac Accord - In One-Hundred Years The Prize Will Be Forgotten - Indiepoprock

In One-Hundred Years The Prize Will Be Forgotten


Un album de sorti en chez .

Les fers de lance du jeune label américain First Flight Records sont de retour! Après leur premier album « Silver Line on a Black Sea » et un cd-r live sorti chez nos amis et compatriotes Hinah, le combo est de retour pour notre plus grand plaisir. J’allais presque oublier de mentionner leur superbe contribution au deuxieme […]

Les fers de lance du jeune label américain First Flight Records sont de retour! Après leur premier album « Silver Line on a Black Sea » et un cd-r live sorti chez nos amis et compatriotes Hinah, le combo est de retour pour notre plus grand plaisir. J’allais presque oublier de mentionner leur superbe contribution au deuxieme volet de la desormais celèbre compilation « Acuarela Songs »… bref, ils étaient attendus.
Rassurons nous, tout va bien! Ce « In One-Hundred Years The Prize Will Be Forgotten » est indéniablement un disque de qualité. On y retrouve la base piano/basse/batterie, sorte de marque de fabrique du groupe et de sa musique hybride, entre post-rock et songwriting. The Potomac Accord a en effet le talent d’insulfler à ce qui sont quoi qu’on en dise des chansons (le chant et le piano sont au premier plan et à la base des compositions) des montées en puissance d’une intensité et d’une beauté impressionantes.
Celles ci sont au rendez vous sur ce nouvel album, élaborées sur des morceaux dont la durée moyenne dépasse les huit minutes. Et ce n’est pas la peine de chercher les longueurs, il n’y en a tout simplement pas! Le groupe prend le temps de faire murir chaque morceau, poussant l’intensité dramatique au maximum pour notre plus grand plaisir…
Si l’on peut toutefois détecter un schéma recurent, quelques subtilités sont incorporées pour recharger les batteries : l’intro de « The Empty Road » est éttonament groovy; « Newly Fallen Century » délaisse quelque peu le piano et incorpore une guitare qui, si elle n’a rien de très original dans l’absolu, prend toute sa dimension à la fin d’un album ou reigne le clavier.
Que dire de plus de ce superbe album? Pour les non initiés, « A Quiet White Cut By The Longest Blue Shadows » me semble assez représentatif de The Potomac Accord.
Une chose est certaine : les groupes de cette trempe ne courrent pas les rues…

Jul
Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. A Quiet White Cut by the Longest Blue Shadows
  2. Sunset on the Empire
  3. The Empty Road
  4. Some Kind of Farewell Forever
  5. Ghost of Kalamazoo
  6. Newly Fallen Century