"> The Rapture - Echoes - Indiepoprock

Echoes


Un album de sorti en chez .

Bon il faut le confesser d?amblé, à l?écoute de ce « Echoes », on a la fâcheuse impression que « The Rapture », nouvelle sensation New Yorkaise (registre rock dansant), bouffent sans vergogne à tous les râteliers musicaux des 20 dernières années. Un peu de Liquid Liquid sur l?intro du tubesque « House of Jealous […]

Bon il faut le confesser d?amblé, à l?écoute de ce « Echoes », on a la fâcheuse impression que « The Rapture », nouvelle sensation New Yorkaise (registre rock dansant), bouffent sans vergogne à tous les râteliers musicaux des 20 dernières années. Un peu de Liquid Liquid sur l?intro du tubesque « House of Jealous lovers », pas mal de Visage en général (et en particulier sur « Sister Saviour »), du Gang of four en veux tu en voilà, quelques timbres de voix familiers à la Robert Smith en passant par Jeff Buckley? Bref nos New Yorkais d?adoption (bien ouais ils sont à l?origine californiens, nos gars) cultivent un certain mimétisme avec les icônes de la culture pop.

D?ou cette question embarrassante autant pour le groupe que pour le critique ou le lecteur : The Rapture est il un honnête groupe de reprise (ou si on est gentil, falsificateur de génie) ou bien un groupe authentique, largement sous influence, mais en devenir ? En d?autres termes l?entreprise « The Rapture », c’est honnête ou pas ?

A vrai dire votre humble serviteur n?en sait strictement rien et après une âpre réflexion il s?en tamponne comme de sa première bière. Pour lui, The Rapture c?est une belle bécanne rutilante et joyeuse, à faire danser les plus paraplégiques d?entre nous (merci DFA). Et cela grâce à un sens inné du rythme et d?une collusion hybride réussie de funk organique et de post punk abonné aux bidouillages electro. Post punk, post disco, post comme on voudra et étrangement si proche de la vague No Wave New Yorkaise de la fin des années soixante dix et début années 80.
Votre serviteur aime aussi l?esprit aventureux du band qui fait coexister au sein d?une même galette des morceaux calibrés pour les dance flore underground et d?autres compositions plus personnelles comme « Infatuation »ou « I need your love ». Certes il fera la sourde oreille à l?écoute de certains passages tant il a l?impression d?avoir entendu ça ailleurs en d?autres temps.

L?amour rend sourd !

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Olio
  2. Heaven
  3. Open Up Your Heart
  4. I Need Your Love
  5. The Coming Of Spring
  6. House Of Jealous Lovers
  7. Echoes
  8. Killing
  9. Sister Saviour
  10. Love Is All
  11. Infatuation

La disco de The Rapture

Echoes
0%