"> The Sleeping Years - We're Becoming Islands One By One - Indiepoprock

We’re Becoming Islands One By One


Un album de sorti en chez .

C’est l’histoire d’un ex-petit prodige du songwriting, à qui l’on promettait un avenir radieux sur la foi d’un premier album signé à même pas 20 ans, avec ses compères des Catchers. Remarqués par Bernard Lenoir, les Irlandais eurent l’insigne honneur de participer à une de ses célèbres Black Sessions alors que leur premier opus, le […]

C’est l’histoire d’un ex-petit prodige du songwriting, à qui l’on promettait un avenir radieux sur la foi d’un premier album signé à même pas 20 ans, avec ses compères des Catchers. Remarqués par Bernard Lenoir, les Irlandais eurent l’insigne honneur de participer à une de ses célèbres Black Sessions alors que leur premier opus, le superbe "Mute" n’était pas encore dans les bacs. Le groupe splitta malheureusement au bout de seulement deux albums et la traversée du désert commença pour leur leader, Dale Grundle. Neuf années de sommeil avant que le bonhomme ne refasse son apparition sur le devant de la scène par le biais de son nouveau projet, le bien nommé The Sleeping Years.

Après trois magnifiques EP autoproduits, le label Bordelais Talitres dont on ne cesse de louer ici le talent de dénicheur, flaire le bon coup et propose à Dale de l’accueillir en son sein. Une ligne de plus à ajouter à la belle histoire d’amour franco-irlandaise qui lie le celte et l’hexagone depuis ses débuts avec les Catchers. "We’re Becoming Islands One By One" est donc le fruit de cette collaboration, 10 titres enregistrés en compagnie de Michelle So (piano et violoncelle) et Tom Page (le batteur de Rothko), tandis que Dale Grundle se charge de guitares, pianos et chant. Marque de fabrique de l’Irlandais depuis ses débuts, sa voix fragile et poignante n’a pas pris une ride.

Associée à des mélodies pop-folk basées sur quelques arpèges de guitare acoustique, une batterie discrète mais efficace et quelques douceurs (piano, violoncelle), la voix de Dale Grundle est la cerise d’un gâteau auquel, si l’on devait faire la fine bouche, il ne manque qu’un zeste d’Alice Lemon, le pendant féminin de Dale du temps des Catchers. Reprenant en grande partie (6 titres sur les 10) des morceaux présents sur les EP dans une version réenregistrée, ce premier album de The Sleeping Years ravira les oreilles sensibles aux ballades folk mélancoliques (The Lockkeper’s Cottage, Dressed For Rain) ou plus enjouées (You and Me Against the World, Broken Homes et le superbe Islands). Un grand songwriter ne meurt jamais.

Chroniqueur

Tracklist

  1. !!!!!!!
  2. bad guy
  3. xanny
  4. you should see me in a crown
  5. all the good girls go to hell
  6. wish you were gay
  7. when the party's over
  8. 8
  9. my strange addiction
  10. bury a friend
  11. ilomilo
  12. listen before i go
  13. i love you
  14. goodbye