"> Tinariwen - Inside/Outside - Indiepoprock

Inside/Outside


Un album de sorti en chez .

5

Back to les sentiers battus

Avec Tinariwen est né un nouveau concept, une nouvelle étiquette, le blues touareg. Ces labellisations d’artistes, bien que schématiques, ont souvent la vertu et la limite de poser les bases d’une réflexion. Pour le sujet qui nous intéresse, la formule, gardant une part de mystère, collait assez bien aux personnages, jusqu’à peu de temps.

Dans un jeu d’équilibristes sur cordes, les nomades musiciens ont disséminé nombre de morceaux électriques, ou pas, mariant leur culture à celle des champs de coton. S’appuyant sur des références très occidentales en matière de rock, le groupe donnait vie à une nouvelle représentation de leurs racines.

En octobre 2014, Tinariwen sort donc cet « Inside/Oustide », EP de 5 titres dans lesquels ils semblent se rapprocher bien plus franchement des sonorités de leurs traditions. Exit électricité, il ne restera de blues qu’une guitare sèche, et dont le jeu n’évoque que bien peu les bords du Delta du Mississipi . Si d’aucuns parleraient de world music, notre connaissance limitée de la culture orientale nous fera juste évoquer la musique « a priori » traditionnelle.

Quiconque a déjà eu le privilège de s’abandonner à la musique orientale a déjà eu l’occasion de percevoir sérénité et nostalgie dans le chant et les rythmes, cet opus s’inscrit totalement dans ce diptyque. Ces cinq titres constitueront un compagnon  parfait des instants de méditation et d’introspection. Dans une démarche de composition simplifiée, allégée de nombreux artifices de studio, Tinariwen se livre peut-être plus clairement, mais perd par la même une part de son originalité.

Bien entendu, « Inside/Outside » recele en lui toute la beauté inhérente à une culture séculaire et fortement identitaire. Rester insensible à de tels morceaux relève de notre point de vue d’une carence affective. Malgré tout cela, on ne pourra s’empêcher de voir en cette nouvelle production une perte d’âme, d’originalité qui a fait jusqu’ici de Tinariwen un vrai OVNI à part dans le paysage musical. Au final, à moins de se trouver dans un état psychologique particulier, on aura du mal à complètement s’immerger dans cet opus, trop poli, manquant de fissures.

« Inside/Outside » s’écoute comme un tout, nous ne nous risquerons pas à perdre la magie de l’album en en détachant un titre en particulier.

Webmaster
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Adounia ti- Chidjret
  2. Imidiwan sadjdàt Tislim
  3. Iljaych Tareq
  4. Inàr Tissanàm
  5. Tiwàyyen

La disco de Tinariwen

Inside/Outside5
50%
Tassili
0%