"> Viva Las Vegas - Split e.p. avec Chris Brokaw - Indiepoprock

Split e.p. avec Chris Brokaw


Un album de sorti en chez .

L’union fait la force. Chris Brokaw et Viva Las Vegas ont décidé d’appliquer cet adage à la lettre puisque c’est sur ce même EP que l’on retrouve ces deux artistes. Chris Brokaw n’est pas un inconnu. Avant de se lancer en solo, il a en effet participé à de nombreux projets. On peut ainsi retrouver […]

L’union fait la force. Chris Brokaw et Viva Las Vegas ont décidé d’appliquer cet adage à la lettre puisque c’est sur ce même EP que l’on retrouve ces deux artistes.
Chris Brokaw n’est pas un inconnu. Avant de se lancer en solo, il a en effet participé à de nombreux projets. On peut ainsi retrouver ses participations ponctuelles sur des albums de Steve Wynn Band, Willard Grant Conspiracy ou Pullman And The New Year. Mais il s’est surtout fait connaître comme batteur au sein de Codeine, puis lorsque il a rejoint Come, le groupe de Thalia Zedek, que l’on retrouve d’ailleurs aux ch?urs sur le titre « Bricks ». Parlons-en d’ailleurs de ce « Bricks », et en bien ! Car, même si ce titre reste un morceau d’indie-rock très classique, au tempo lent et au refrain typiquement pop, il n’en reste pas moins très plaisant et franchement convaincant. Le deuxième titre de Chris Brokaw, « La Playa », est une instrumentale d’une simplicité désarmante, sans prétention, avec uniquement un tambourin qui accompagne des guitares légères et limpides.
La suite de ce EP nous fait découvrir deux titres de Viva Las Vegas, groupe formé par José Luis Aguado et Frank Rudow, respectivement chanteur et percussionniste du groupe espagnol Manta Ray. Alors que la musique de Chris Brokaw semblait très épurée, celle de Viva Las Vegas contient beaucoup plus d’arrangements et nous plonge dans des ambiances davantage post-rock, notamment sur l’instrumentale lancinante « El rio Ilamado Orbigo ». Le chant en espagnol de « Una vez mas » peut surprendre à la première écoute, mais la mélancolie et la nonchalance qui se dégagent de cette chanson sont très prenantes. Les percussions et le mélodica enrichissent considérablement ce titre et dégagent une atmosphère particulière.
Même s’il est difficile de juger des artistes sur seulement deux titres, il n’en reste pas moins que ce split EP donne vraiment envie de découvrir plus en profondeur Chris Brokaw et Viva Las Vegas.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

La disco de Viva Las Vegas