"> Volcano Choir - Unmap - Indiepoprock

Unmap


Un album de sorti en chez .

En un seul album, le magnifique "For Emma, Forever Ago", Justin Vernon (a.k.a. Bon Iver) a réussit à faire de son nom une source d’intérêt pour tout amateur de musique folk. Sa présence sur l’album de Volcano Choir tient donc en grande partie à l’intérêt commercial de surfer sur la vague du succès qui accompagne […]

En un seul album, le magnifique "For Emma, Forever Ago", Justin Vernon (a.k.a. Bon Iver) a réussit à faire de son nom une source d’intérêt pour tout amateur de musique folk. Sa présence sur l’album de Volcano Choir tient donc en grande partie à l’intérêt commercial de surfer sur la vague du succès qui accompagne le bonhomme depuis un an et demi. Cette collaboration entre Justin Vernon et les membres de Collections of Colonies of Bees ne date en effet pas d’hier. La majorité des titres ont été écrits en 2005, à l’époque où les deux groupes du Wisconsin (Justin Vernon jouait alors dans un groupe appelé DeYarmond Edison) partageaient la même scène chaque soir.

On a donc ressorti du grenier ces vieux titres dont personne ne voulait, en se disant que le seul nom de Justin Vernon devrait attirer tous ceux à qui le bonhomme avait tiré des larmes l’an passé avec son album de folk-ermite. On a même pris soin de placer Husks and Shells, le titre le plus « Bon Iveresque » du lot en premier sur l’album, histoire d’appâter un peu plus le chaland. La suite va rapidement faire déchanter ceux qui escomptaient poursuivre cette ballade folk dans les bois enneigés du Wisconsin.

On a en effet oublié de préciser que les Collections of Colonies of Bees sont à la base un groupe plutôt orienté post-rock. Exit donc la guitare acoustique et les ambiances feu de cheminée, place aux sonorités électroniques et aux boucles de guitares électriques de Seeplymouth. Justin Vernon dépose quelques textes de sa voix de fausset, bien vite éclipsée par la batterie math-rock qui accompagne le crescendo final. Pas forcément ce à quoi on s’attendait mais c’est redoutablement efficace. Il en est de même sur le single Island, IS, excellent compromis entre le côté expérimental et mélancolique des différents protagonistes de cet album.

La suite ne va malheureusement pas confirmer ces bonnes dispositions. Les 6 titres qui restent ("Unmap" n’en contient que 9) jouent beaucoup trop la carte de l’expérimentation pour être réellement intéressant. On a parfois le sentiment d’écouter des chutes de studio, des extraits de chansons mis bout à bout, sans cohérence particulière. Seul Still ressemble un tant soit peu à quelque chose, à Woods du "Blood Bank EP" dont il est une simple resucée, orchestrée pour l’occasion, avec toujours la voix autotunée de Justin Vernon.

Au final on reste donc sur sa faim avec ce premier album de Volcano Choir qui a semble-t-il voulu tirer profit du succès soudain de Justin Vernon. En 2-3 titres, le groupe a prouvé que cette collaboration pouvait déboucher sur quelque chose de très positif. On aurait aimé que ce soit le cas sur l’ensemble de l’album. Dommage.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Husks And Shells
  2. Seeplymouth
  3. Island, IS
  4. Dote
  5. And Gather
  6. Mbira In The Morass
  7. Cool Knowledge
  8. Still
  9. Youlogy

La disco de Volcano Choir

Unmap
0%