"> Yo La Tengo - I Am Not Afraid Of You And I Will Beat Your Ass - Indiepoprock

I Am Not Afraid Of You And I Will Beat Your Ass


Un album de sorti en chez .

Dans le paysage rock actuel, est-il possible pour un trio d’encore garder sa spontanéité tout en sortant de son petit confort musical ? On a envie de répondre à l’affirmative avec Yo La Tengo. Depuis 1984, le groupe réussit d’album en album à garder une démarche intègre sans pour autant mettre de côté son goût […]

Dans le paysage rock actuel, est-il possible pour un trio d’encore garder sa spontanéité tout en sortant de son petit confort musical ? On a envie de répondre à l’affirmative avec Yo La Tengo. Depuis 1984, le groupe réussit d’album en album à garder une démarche intègre sans pour autant mettre de côté son goût du changement. Pourtant de récentes compilations nous laissaient craindre quelques signes d’essoufflement ?

On sera vite rassuré par leur dernier opus « I Am Not Afraid Of You And I Will Beat Your Ass », qui nous allume les oreilles en beauté dès les premières notes électriques de Pass the Hatchet, I Think I?m Goodkind. Ligne de basse fuzz, batterie à la Maureen Tucker, et guitare distordue nous sont servies pendant onze minutes : simple, direct et passionnant. Ce son là ressemble beaucoup à celui de l’album « Painful », mais une aussi belle entrée en matière laisse présager un très bon cru.

Impression confirmée par la suite, d’autant plus que Yo La Tengo évite la redite en alternant les envolés pop élégantes, avec des titres rocks nettement plus directs. Côté pop on notera Beanbag Chair : des trompettes remplacent les guitares, la voix de Ira Kaplan se veut plus douce, et la basse de James McNew sautille dans tous les sens. On réservera ce titre pour des matins que l’on souhaiterait moins maussades. Le groupe démontre aussi son incroyable écriture sur de jolies ballades comme I Feel Like Going home qui semble bien partie pour nous plonger dans un état de plénitude.

Certaines références, comme le Velvet Underground ou encore The Modern Lovers, sont toujours pleinement assumées, notamment sur The Race Is On Again. Pourtant il s?agit là plus d’une réappropriation que d’un plagiat éhonté. Et lorsque l’album se referme sur The Story Of Yo La Tengo de la même manière qu?il s?est ouvert, avec un déluge sonique de guitares saturées et aventureuses, on est une fois de plus épaté par ce groupe qui n’en finit pas de se renouveler.

Par méfiance, on croyait Yo La Tengo en semi-retraite lorsqu?il sortait des disques de reprises comme « Murdering The Classics ». Bien au contraire, ce groupe n’a pas perdu son inspiration, et le démontre avec panache sur cet album alliant un son rock énervé à une fine écriture pop.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Pass The Hatchet, I Think I’m Goodkind
  2. Beanbag Chair
  3. I Feel Like Going Home
  4. Mr. Tough
  5. Black Flowers
  6. The Race Is On Again
  7. The Room Got Heavy
  8. Sometimes I Don’t Get You
  9. Daphnia
  10. I Should Have Known Better
  11. Watch Out For Me Ronnie
  12. The Weakest Part
  13. Song For Mahila
  14. Point And Shoot
  15. The Story Of Yo La Tango