"> Young Thug - 1017 Thug - Indiepoprock

1017 Thug


Un album de sorti en chez .

7

Retour sur la fulgurante ascension du jeune rappeur d'Atlanta Young Thug avec sa quatrième mixtape "1017 Thug", véritable ovni musical qui se veut un témoignage fidèle de la voie empruntée par les acteurs du rap contemporain.

Il faudrait commencer par se détacher des discours et bien comprendre la nouvelle logique dans laquelle le rap s’inscrit aujourd’hui. A une époque où des serveurs tels que Datpiff règnent en maître, de nouvelles mixtapes gratuites affleurent chaque jour et la jeune génération sait bien que c’est ici que tout se joue et qu’il faut sortir du lot pour percer. Cette problématique là, Young Thug l’a bien intégrée, et ce dès sa première tape à seulement 19 ans. Avec son timbre nasillard, sa science des refrains et un flow unique sur des instrus toujours plus novatrices, il a très vite su se faire une place, n’hésitant pas à sortir pas moins de quatre mixtapes en deux ans. Dans ce contexte de surproductivité, il parvient tout de même à proposer des sorties de très bonne facture dont ce « 1017 Thug », premier volet d’une trilogie qui semble déjà inscrire Young Thug comme la pierre angulaire dans ce rap game.

Ce qui interpelle sur les vingt titres, c’est l’incroyable lucidité de Young Thug dans l’importance du studio comme véritable outil pour la mise en place du processus créateur. Toutes les techniques d’enregistrement se transforment en un vaste terrain de jeu pour le rappeur d’Atlanta. En effet, on constate qu’il se plaît à manier le vocoder sur l’entêtant Yeah Yeah pour rendre son refrain plus percutant. Plus encore, le studio devient le lieu de toutes les expérimentations. Le jeune prodige ne se refuse rien, multipliant les onomatopées et instaurant un climat résolument incantatoire sur 2 Cups Stuffed produit par Super Mario.

Et le talent de Young Thug ne s’arrête pas là. Il a su développer un flow caractéristique, quasiment malléable qu’il sait parfaitement adapter. Capable de grandes accélérations, il sait aussi freiner son débit comme sur le groovy Why Order ; et même faire en sorte d’allonger ses syllabes et de rendre floue son articulation sur le plaintif Nigeria pour plus de nonchalance.

Il est certain que la mixtape s’essouffle quelque peu sur la longueur, mais comment lui en vouloir quand on voit le nombre de projets qu’il met à disposition des auditeurs régulièrement ? Ce qui frappe donc ici, c’est cette spontanéité, cette fraîcheur dans les idées toujours renouvelée. Difficile de mettre des mots sur cette musique qui relève plus de l’expérimentation et par certains aspects de l’improvisation. Ce qui est certain en revanche, c’est que Young Thug possède une réelle identité qui le différencie nettement des Danny Brown et Lil Wayne auxquels les journalistes ont besoin de le comparer sans cesse. Ce jeune rappeur a définitivement une longueur d’avance sur toutes cette nouvelle hype qui s’évertue à perpétuer les vestiges du passé sans jamais se renouveler.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Yeah, Yeah (Feat. OG Boo Dirty & Heavy)
  2. 2 Cups Stuffed
  3. Ball (Feat. OG Boo Dirty)
  4. I'm Fo Real
  5. Jungle (Feat. Gucci Mane)
  6. Scared Of You
  7. Murder
  8. Nigeria (Feat. Gucci Mane & PeeWee Longway)
  9. Dead For Real (Feat. PeeWee Longway)
  10. Condo Music (Feat. Wicced)
  11. Patna Dem (Feat. PeeWee Longway)
  12. Picacho (Feat. Maceo)
  13. Triger Finger
  14. Picture Baby
  15. Shooting Star (Feat. Gucci Mane)
  16. Miss U
  17. Tabernacle
  18. Why Order
  19. THUG (Feat. Runts)
  20. F*ck With it (Feat. Young Scooter)

La disco de Young Thug