"> Les "Ténèbres" de Sinaïve - Indiepoprock

Les « Ténèbres » de Sinaïve

« Dasein » avait fortement impressionné. Dans cet Ep, Sinaïve déployait une remarquable musique, forgée dans un shoegaze sui generis, mêlant la langue française à des mélodies effondrées et saturées. Une langue en fusion, faisant corps avec un son d’une finesse saisissante, derrière un énorme mur du son, comme le bruit de fond d’une époque en mutation.

Un nouvel Ep se profile, et pour amorcer son atterrissage la formation strasbourgeoise présente « Ténèbres ». On y retrouve toute la puissance, et paradoxale délicatesse, d’une musique fascinante.

Plus que jamais, avec cette nouvelle chanson, Sinaïve s’inscrit dans l’imaginaire de My Bloody Valentine, mais en prenant grand soin de définir un nouveau territoire sonique. Dans lequel le français est plongé dans un bain musical  où se mêlent, notamment, l’acidité de Jesus and Mary Chain et l’avant-gardisme de Suicide.

Un Ep dont on reparlera sans faute, pour en souligner le brillant et réussi syncrétisme.

Yan
Chroniqueur