On a aussi écouté Mazzy Star – Still EP

Mazzy Star est de ces groupes où rien ne change fondamentalement, même après plus de vingt-cinq ans d’existence. Avec sa (légendaire) dream-pop envoûtante , le nouvel EP du duo américain ne semble vraiment pas trancher dans le vif, puisant encore dans le registre vocal séduisant d’Hope Sandoval pour combler ses admirateurs, d’aujourd’hui ou de toujours.

Quiet, The Winter Harbor et That Way Again (titre prémonitoire du reste de cette phrase) ouvrent le bal sur des airs familiers, comme des faces B ne demandant qu’à prendre racine sur compilation, et bien évidemment, y trouver son plaisir est chose aisée si l’on exclut la redondance. On connaît leur appétence pour le narcotique et le psychédélisme délicat, et c’est finalement sur les deux autre titres usant de ces sensations que l’auditeur peut enfin s’éprendre : L’éponyme Still, susurré à haute voix sur un combo violon-gratte sèche au mystère prégnant. Court (2.05′) mais efficace, si bien qu’il emboîte superbement le pas sur l’orgue introductif de So Tonight I Might See (ascension version).

Oui, vous avez bien lu, l’un des titres phares de l’album à succès du même nom sorti en 1993 se voit aujourd’hui revisité avec brio, dans un versant qui frôle le post-rock et lui redonnant par la même occasion un formidable pouvoir d’attraction. A écouter religieusement et surtout en profitant de l’instant, des cordes virevoltantes de Roback, tout comme cet EP qui au final nous rappelle à quel point Mazzy Star compte énormément au-delà des années…

 

Community Manager
Mazzy Star - Still EP