Moment Bends


Un album de sorti en chez .

3

Plus on est de fous plus on rit paraît-il; chez Architecture in Helsinki, moins on est nombreux, plus on s’ennuie. Des huit membres composants le groupe à l’époque du fabuleux « In Case We Die », dont l’effet euphorique n’a toujours pas diminué d’un once, ne restent aujourd’hui que cinq représentants, et leur musique peine dorénavant à […]

Plus on est de fous plus on rit paraît-il; chez Architecture in Helsinki, moins on est nombreux, plus on s’ennuie. Des huit membres composants le groupe à l’époque du fabuleux « In Case We Die », dont l’effet euphorique n’a toujours pas diminué d’un once, ne restent aujourd’hui que cinq représentants, et leur musique peine dorénavant à enthousiasmer un minimum.

Dans un album assez plat, d’une vague pop années 80 en vogue, les trois premiers morceaux sauvent péniblement la mise, Desert Island est une ravissante introduction et les deux chansons suivantes passent à l’énergie, comme sur le précédent « Place Like This » où le groupe compensait une baisse d’inspiration par une convivialité séduisante.
Par la suite, l’ambiance aquatique qui imbibe l’ensemble de l’album évoque au mieux une croisière anodine, au pire un naufrage complet ; une grosse partie de l’album étale ainsi une pop dégrossie aux synthés, assez fade et répétitive, bien loin de la luxuriance d’idées à laquelle ces Australiens nous ont habitué. Les mélodies inoffensives s’enchaînent sans la folie, l’énergie ou la convivialité des albums précédents et s’il n’y a rien d’insupportable ou d’offensant dans ces morceaux, voire même une idée sympathique par ci par là, on aura peine à se souvenir de grand chose, même après plusieurs écoutes.

Il est relativement déprimant de voir un groupe à l’origine d’un album inlassablement chéri, de ceux qui vous accompagnent sans faillir depuis des années, sombrer dans des eaux peu flatteuses : on espère que le groupe saura réapprendre à s’amuser sur album, leurs prestations lives semblant confirmer cette morosité ambiante, car Architecture in Helsinki fait partie de ces groupes qui ont besoin d’énergie et de joie de vivre pour briller.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Desert Island
  2. Escapee
  3. Contact High
  4. W.O.W.
  5. Yr Go To
  6. Sleep Talkin'
  7. I Know Deep Down
  8. That Beep
  9. Denial Style
  10. Everything's Blue
  11. B4 3d