La_Jungle-Past_Middle_Age_Future

Past / Middle Age / Future


Un album de sorti en chez .

9

Une énergie à réveiller tout le Père Lachaise !

Ils sont Belges, ils sont survoltés et ils sortent sous l’égide de Rockerill (Unik Ubik, Bayacomputer) et de A Tant Rêver Du Roi (Tom Bodlin). Ils, c’est La Jungle, jeune duo de fous furieux qui ont un but affiché, diffuser de l’endorphine à très haute dose.

Alors attention, soyez prêts, vous vous élancez dans un marasme de rythmes qui va vous essouffler, vous faire transpirer, mais qui va surtout vous charger d’énergie comme bien peu d’albums peuvent le faire. Où situer tout cela, la tâche est ardue, entre délire métal au son bien lourd, riffs math-rock totalement en décalage et chants scandés (ils sont rares), La Jungle a plusieurs cordes à son arc. Mais, clairement, les boîtes à rythmes et autres sons synthétiques donneront un voile techno à l’ensemble.

Si le titre introductif, You Say Amen You Say Sword se veut vaporeux et ambient, il n’en sera pas de même par la suite. Les quelques premières secondes de The Invisible Child, vont vite nous plonger dans la logique générale de l’album, à savoir un gimmick à la six cordes qui va au fil du titre s’étoffer de nappes sonores d’autres mondes. L’accent est mis sur la montée en puissance.

A mi chemin entre chamanisme et dancefloor, le duo a un vrai propos différent de ce que l’on connaissait jusqu’ici. Clairement capables de fondre fun et profondeur dans les mêmes schémas musicaux , ils nous embarquent dans un voyage totalement halluciné, un vrai monde personnel.

Nous sommes restés particulièrement sous les charmes de deux titres marquants, And The Serf Caresses The Head Of His Lord et The Knight The Doom. Deux titres extrêmement riches sans se perdre dans une anarchie totale qui en anéantirait l’intérêt. Ultra rythmés, mais sans, à aucun moment, perdre originalité et complexité ou maîtrise de l’ambiance, ils nous feront incessamment relancer la machine. Quelle magnifique idée, un peu perverse (?), de placer le gigantesque The Knight The Doom en clôture de l’album…

Enfin il semblerait que peu de dates live, en France du moins, soient annoncées, mais quelle tristesse ! On ne voit pas bien quel autre groupe pourrait plus valoir le coup en ce moment que ce jeune duo belge suintant une énergie à en réveiller vos aïeuls, jusqu’à l’époque médiévale.

Webmaster

Tracklist

  1. You Say Amen I Say Sword
  2. The Invisible Child
  3. Hey Ha Hey Ha
  4. Lost in Transition
  5. ILTAPEALAIDEDOS
  6. And the Serf Caresses the Head of His Lord
  7. The Boring Age
  8. In the Trance
  9. The Knight the Trance

La disco de La Jungle