"> Æther - Se perdre : contre - Indiepoprock

Se perdre : contre


Un album de sorti en chez .

Bien que marqué par Alain Bashung ou Talk Talk, Æther n’en demeure pas moins à la frontière des genres. Electro, post-rock, trip-hop, chanson, le groupe se dévoile en intimités sensibles, jouant entre bruits et silence, entre sons organiques et respirations électroniques, entre piano discret et déflagration de cuivres, entre chant féminin délicieusement björkien et psalmodie […]

Bien que marqué par Alain Bashung ou Talk Talk, Æther n’en demeure pas moins à la frontière des genres. Electro, post-rock, trip-hop, chanson, le groupe se dévoile en intimités sensibles, jouant entre bruits et silence, entre sons organiques et respirations électroniques, entre piano discret et déflagration de cuivres, entre chant féminin délicieusement björkien et psalmodie masculine. Si l’ensemble est plutôt séduisant, on reste malheureusement parfois un peu insensible à ce qui se passe surtout lorsque cette voix masculine, froide et assez banale, entre en action et rompt sans ménagement l’envoûtement qui était en train de s’opérer. On se retrouve donc partagé entre une envie certaine de voir ce qui pousse en ce jardin – qu’on souhaiterait luxuriant – et l’envie de passer son chemin sans y revenir? Dommage !

Chroniqueur
  • Publication 151 vues3 juillet 2005
  • Tags ÆtherEthylen
  • Partagez cet article

La disco de Æther