"> Art Brut - It's a bit complicated - Indiepoprock

It’s a bit complicated


Un album de sorti en chez .

Art Brut  n’en est qu’à son deuxième album, pourtant on peut les voir comme les grands-frères de la nouvelle scène rock anglaise, étant sensiblement plus âgés que leurs congénères. Mais surtout parce qu’aux morceaux bien peignés, ils préfèrent le rock un peu bancal, où Eddie Argos déblatère plus qu’il ne chante, à la manière d’un […]

Art Brut  n’en est qu’à son deuxième album, pourtant on peut les voir comme les grands-frères de la nouvelle scène rock anglaise, étant sensiblement plus âgés que leurs congénères. Mais surtout parce qu’aux morceaux bien peignés, ils préfèrent le rock un peu bancal, où Eddie Argos déblatère plus qu’il ne chante, à la manière d’un Mark E. Smith, des histoires décalées sur le quotidien. 

Sur ce disque, Art brut n’a rien changé à la formule du premier album. On a donc droit à des considérations comiques sur l’amour (People in love) ou sur des soirées plus ou moins réussies (Pump up the volume), sur fond de rock enlevé et direct. Comme sur le premier album, il y a quelques moments un peu lassants, lorsque les guitares tournent en rond, comme sur St Pauli. Mais globalement, la sauce prend. Car Art Brut évolue dans un registre qui fait fi des époques et des connotations, et brandit le plaisir comme étendard : impossible de résister par exemple à un titre comme Direct hit qui respecte, un petit sourire aux lèvres, le programme de son titre en pondant une mélodie fédératrice.

Il faut ensuite noter qu’Art Brut a pris le soin d’étoffer le son, d’élargir le registre. Ainsi, si Blame it on the trains s’inscrit totalement dans ce que le groupe a produit sur son premier album, on trouve également des morceaux comme Post soothing out, où les rythmes et lignes de guitare s’assouplissent et cherchent d’autres dynamiques. Tout ceci donne de quoi accorder assez facilement un satisfecit général à cet album, qui fait passer un bon moment. Un plaisir immédiat, car on ne sait si le groupe saura faire évoluer son style dans les prochaines années. Ce qui semble pour l’instant le cadet de ses soucis.

Rédacteur en chef
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Over It
  2. Body
  3. Playing Games (with Bryson Tiller) - Extended Version
  4. Drunk Dialing...LODT
  5. Come Thru (with Usher)
  6. Potential
  7. Fun Girl
  8. Tonight
  9. Me
  10. Like It (with 6LACK)
  11. Just Might (with PARTYNEXTDOOR)
  12. Stretch You Out (feat. A Boogie wit da Hoodie)
  13. Off Of You
  14. Anna Mae
  15. I'll Kill You (feat. Jhené Aiko)
  16. Nobody Else
  17. Playing Games
  18. Girls Need Love (with Drake) - Remix