"> Auburn Lull - Cast From The Platform - Indiepoprock

Cast From The Platform


Un album de sorti en chez .

Auburn Lull est un de ces groupes, tout comme Aarktica, avec lesquels la notion d?abstraction prendrait presque une forme palpable. Couches de synthés, nappes de violons, flots de guitares, allumez les anti-brouillard dans un flou sonore complet. Attention, je ne fais pas référence à un flou sonore façon soupe aux pois mais plutôt comme un […]

Auburn Lull est un de ces groupes, tout comme Aarktica, avec lesquels la notion d?abstraction prendrait presque une forme palpable. Couches de synthés, nappes de violons, flots de guitares, allumez les anti-brouillard dans un flou sonore complet. Attention, je ne fais pas référence à un flou sonore façon soupe aux pois mais plutôt comme un mélange évanescent entre poésie, mystère et clair de lune marécageux.

Avec Cast From The Platform, leur seconde réalisation, Auburn Lull perd de son côté bande son et gagne quelques grammes en densité. De l?orgue à foison, une voix chargée de reverb, une batterie en métronome et une mélodie de guitare redondante, voilà résumé (vite fait) la quintessence de l?art de ce groupe. Entrecoupé de titres instrumentaux assez réussis, l’album semble vouloir nous échouer volontairement dans ses marais déserts. On erre à l?aveuglette au milieu de ces multiples sentiers qui finissent ad vitaernam par nous conduire au même endroit.

A priori, les auditeurs tombés sous le charme de leur premier disque, Alone I Admire, ne seront pas déçus bien que l?on ne retrouve pas ou peu de morceaux de la trempe de « The Last Beat » ou « Blur My Thoughts » dans le coin.

Chroniqueur
  • Publication 134 vues10 octobre 2004
  • Tags Auburn LullDarla
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Building Fifty
  2. Sinking Meridian
  3. Jersey Narrows
  4. Season of False Starts
  5. Deterior
  6. Direction & Destination
  7. Rising Merdian
  8. Seaforth
  9. Trenches
  10. Sovereign Messages
  11. Shallow in Youth
  12. Untitled

La disco de Auburn Lull