"> Biffy Clyro - Puzzle - Indiepoprock

Puzzle


Un album de sorti en chez .

5

On était sans nouvelles du trio écossais Biffy Clyro depuis bientôt trois ans, autant dire une éternité pour un groupe nous ayant habitué à sortir un album par an depuis leurs débuts avec « Blackened Sky » en 2002. Si ces 3 années ont permis au groupe de signer chez une major afin notamment de bénéficier d’une distribution […]

On était sans nouvelles du trio écossais Biffy Clyro depuis bientôt trois ans, autant dire une éternité pour un groupe nous ayant habitué à sortir un album par an depuis leurs débuts avec « Blackened Sky » en 2002. Si ces 3 années ont permis au groupe de signer chez une major afin notamment de bénéficier d’une distribution plus importante, elles ont également été marquées par une descente aux enfers des paradis artificiels pour le chanteur Simon Neil, suite au décès de sa mère. Le trio a finalement réussi à recoller les morceaux pour livrer un quatrième opus peut-être enfin synonyme de reconnaissance.

La première pièce du « Puzzle » débute, comme souvent avec Biffy Clyro, par un titre à rallonge et lourd de sens (Living is A Problem Because Everything Dies). Après une intro que n’aurait pas renié un groupe de hard rock symphonique (on a même droit aux chœurs baroques), on retrouve le groupe de Simon Neil dans son style coutumier, fait de riffs acérés et d’une rythmique tendance bûcheronne. Le trio est, on le sait depuis ses débuts, plutôt adepte de la chemise à carreau que du jean slim. On pense bien évidemment à Nirvana et plus encore aux Foo Fighters sur Saturday Superhouse et As Dust Dances. Le groupe usait et parfois abusait des cassures de rythme sur ses précédents albums, ce n’est ici plus le cas, les titres étant plus courts, plus « classiques » et donc plus faciles d’accès.

Si la formule a parfois du bon (Who’s Got A Match ? ou le très dansant Love Has A Diameter), certains titres plus faibles font regretter le grain de folie du passé, que l’on retrouve ici en de trop rares fulgurances (Now I’m everyone et Get Fucked Stud). La plus grande visibilité souhaitée par le groupe en changeant de label s’est donc accompagnée d’une mutation musicale qui sans être radicale risque de dérouter les fans les plus hardcore. Ceux là reprocheront certainement aux Ecossais d’avoir mis de l’eau dans le vin de leurs mélodies alambiquées. Les autres leur répondront que peu importe le flacon pourvu que l’on ait l’ivresse. Une chose est sûre les Biffy Clyro sont loin d’être saoûlants et méritent que l’on jette une oreille à une discographie déjà riche de quatre albums.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Living Is a Problem Because Everything Dies
  2. Saturday Superhouse
  3. Who's Got a Match?
  4. As Dust Dances - contains bonus hidden track '2/15ths'
  5. A Whole Child Ago
  6. The Conversation Is ...
  7. Now I'm Everyone
  8. Semi-Mental
  9. Love Has a Diameter
  10. Get Fucked Stud
  11. Folding Stars
  12. 9/15ths
  13. Machines

La disco de Biffy Clyro