"> Burd Early - Magnet Moutain - Indiepoprock

Magnet Moutain


Un album de sorti en chez .

Songwriter multi-instrumentiste provenant de la grosse pomme américaine (New-York pas Bush), James Angelos est l’unique membre de Burd Early. Malgré sa réédition en 2001 chez Western vinyl (Appendix out, Early Day Miners), l’album « Magnet Mountain » n’a pas été, pour moi, reconnu à sa juste valeur au vu du grand potentiel qu’il renferme. Naviguant dans un […]

Songwriter multi-instrumentiste provenant de la grosse pomme américaine (New-York pas Bush), James Angelos est l’unique membre de Burd Early. Malgré sa réédition en 2001 chez Western vinyl (Appendix out, Early Day Miners), l’album « Magnet Mountain » n’a pas été, pour moi, reconnu à sa juste valeur au vu du grand potentiel qu’il renferme. Naviguant dans un univers proche de celui de Smog, Silver Jews ou du légendaire Will Oldham, James nous chantonne ce qu’il à sur le c?ur à la manière personnelle d’un cow-boy solitaire accompagné par les crépitements improvisés d’un feu de bois.
On est d’emblée fasciné par le titre d’ouverture « Driftwood ». La fusion plutôt inhabituelle entre une boite à rythme et le style folk, un brin country, de James fait de « Driftwood » un morceau d’une beauté calme et surprenante. On se souvient de la chanson « I started celebrating again » de Will Oldham qui réunissait également folk et boite à rythme d’une bien jolie manière. « Tire » nous fait découvrir l’éclat de la voix de James lorsque celui-ci la pousse à son paroxysme, chose malheureusement trop rare au cours l’album. « Obey » pourrait faire penser à une chanson de Black Heart Procession par la sonorité de son piano et par l’intonation sombre et un peu désespérée qui nous est donnée d’entendre. Bref, du folk comme on l’aime!
Burd Early nous offre onze titres discrets mais accrocheurs de ce qui reste pour moi un album à découvrir pour tous les amateurs de songwriters folk talentueux.

Chroniqueur