"> Cankun - Ethiopian Dreams - Indiepoprock

Ethiopian Dreams


Un album de sorti en chez .

On imagine facilement la scène, on rentre dans un magasin, c’est un disquaire. Dedans il y a des bacs entiers de vinyles, tout un tas d’objets vaguement rétrofuturistes, des K7 audio emballées dans des pochettes faites mains, des CD-R édités à cinquante exemplaires, les vendeurs ont l’air sympa, même si on sait qu’ils vous regarderont […]

On imagine facilement la scène, on rentre dans un magasin, c’est un disquaire. Dedans il y a des bacs entiers de vinyles, tout un tas d’objets vaguement rétrofuturistes, des K7 audio emballées dans des pochettes faites mains, des CD-R édités à cinquante exemplaires, les vendeurs ont l’air sympa, même si on sait qu’ils vous regarderont avec dédain si vous achetez ce single d’electro-pop un peu pourri, récompensé d’un 9.6/10 par Pitchfork.

De temps en temps, quand on rentre dans ce type de magasin, pour rechercher du drone ou du revival krautrock puissamment psychédélique, on tombe sur quelques perles comme celles que joue Vincent Caylet depuis quelques années. Il a d’abord commencé avec Archers By The Sea, qui donne dans l’atmosphérique acoustique et acousmatique, puis il a enchainé avec Cankun, un nouveau projet aux ambiances plus psychédéliques dont le dernier album, « Ethiopian Dream ,» vient de sortir en édition très limitée sur le label Hands In The Dark.

Rythmiques répétitives, guitares distordues et réverbérées, comme une nappe atmosphérique qui se prolongerait presque indéfiniment, voix fantomatiques, voici les éléments que vous aller entendre tout au long de cette « Kosmische Muzik » aux sonorités hypnotiques et hypnagogiques. Ca rejoint les atmosphères narcotiques de son compatriote francophone et tout aussi organique, High Wolf, et bien sûr le californien Sun Araw. D’ailleurs tous vont se retrouver sur le label Not Not Fun – le label d’Amanda (Pocahaunted et LA Vampire) et Britt Brown (RobeDoor) déjà riche en effets psychotropes – qui vient de distribuer « Jaguar Dance » de Cankun.

Tout ceci mérite que l’on s’y arrête, tout cela nous montre qu’entre les parcours balisés, en prenant quelques détours par des chemins mystérieux on découvre alors de nombreux groupes jouant de la musique cosmique que je ne me lasse pas d’écouter. On s’arrêtera sur l’introductif Your Fingers the Snakes, sur les percussions quasi-dub de Santa Cruz et surtout sur Friends Of The Jungle qui propose une forme de techno assez primitive, jouant sur un bass-drum démantibulé et de long effets de distorsion. Ecoutons donc, encore et encore …

Chroniqueur

Tracklist

  1. Your Fingers the Snakes
  2. Santa Cruz
  3. Dirty Fires
  4. Laser Dance
  5. Lets Say Quiet
  6. Friends of the Jungle
  7. Castles
  8. Plans for the Sun
  9. Rivers from the Temple
  10. 1986
  11. Patrol Riders

La disco de Cankun