"> Caprice - The Evening of Iluvatar's children (Elvenmusic 2) - Indiepoprock

The Evening of Iluvatar’s children (Elvenmusic 2)


Un album de sorti en chez .

On observe depuis un petit moment déjà, peut-être en fait depuis la séparation de Dead Can Dance, un déplacement géographique des groupes qui comptent dans l?Heavenly Voice, des pays celtiques vers l?Europe de l?Est? C?est le cas de Caprice. Cet orchestre russe est sans aucun doute l?un de ceux qui, non content de montrer une […]

On observe depuis un petit moment déjà, peut-être en fait depuis la séparation de Dead Can Dance, un déplacement géographique des groupes qui comptent dans l?Heavenly Voice, des pays celtiques vers l?Europe de l?Est? C?est le cas de Caprice. Cet orchestre russe est sans aucun doute l?un de ceux qui, non content de montrer une réelle qualité dans le genre, développent également une personnalité propre, ce qui est un exploit tant les clones du duo Gerrard/Perry sont légions.

« The Evening of Iluvatar?s children » est le deuxième volet de leur trilogie elfique, le premier (déjà merveilleux) étant sorti, il y a maintenant deux ans. S?attachant plus particulièrement à illustrer le crépuscule des peuples de la Terre du Milieu, Caprice réussit là où Howard Shore et Peter Jackson ont échoué dans l?adaptation visuelle et musicale du monde elfique de J.R.R. Tolkien.

En effet, l?univers que développe Caprice, bien que féerique, n?est jamais mièvre et même parfois sombre et inquiétant, (Shadow Bride). Heureusement harpe, cordes et vents viennent nous rassurer et créent un berceau douillet pour recevoir la voix cristalline d?Inna Brejestovskaya qui dévoile avec douceur des textes directement tirés du « Seigneurs des Anneaux » et de « Bilbo Le Hobbit ».

L?orchestration prend de l?assurance au fur et à mesure de l’album proposant une diversité qui n?était pas forcément jusque là perceptible, que ce soit par des sonorités slaves (Athelas) ou des aspirations vers la musique contemporaine (The Tower of Cirith Ungol).

Avec ce nouvel album, Caprice nous fait découvrir les forêts encore inexplorées en Terre du Milieu, vision intimiste, poétique qui donne des frissons? Bienvenus au Pays des Elfes !

Chroniqueur